Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

30 septembre 2014
 
Dans un précédent article paru dans la Dépêche du midi, écrit par Dominique Delpiroux et daté du samedi 27 septembre 2014, le journaliste interrogeait le président de l’institut de sciences naturelles « Picot de Lapeyrouse » Didier Descouens.
 
Un lecteur, Guy Dupeyron, domicilié à Saint-Martory, s’étonne d’un oubli majeur dans le paragraphe: "il cite « La préhistoire est née près de chez nous » et là pas un mot n’est dit sur la découverte de l’une des pièces les  plus remarquables de l’histoire  du berceau de l’humanité : la fameuse « mandibule de Montmaurin ». (1).
 
J’espère que cet oubli est involontaire, car il est vrai que cet article n’est consacré qu’aux sommités, aux universitaires qui ont essayé de creuser l’énigme de l’histoire de la naissance de l’humanité. M. Raoul Cammas (l’inventeur de la fameuse mandibule sur le site de coupe-gorge à Montmaurin) était un sans grade, un passionné bénévole dont les autorités compétentes (L’abbé Breuil, Méroc, le professeur Vallois, le comte de St-Perrier et bien d’autres encore), aimaient s’entourer tant sa connaissance sur ce sujet était grande et son avis autorisé. La seule faute qu’il ait commis c’est de ne pas vouloir laisser à un autre la paternité de sa découverte si convoitée. M. Raoul Cammas me confiera  que peu de temps après sa découverte un richissime Américain lui en offrit une somme avec laquelle il eut pu vivre heureux jusqu’à la fin de sa vie, mais il préféra léguer sa découverte au musée de L’Homme à Paris.
 
Pour la petite anecdote, j’ai lu sur l’article que la Vénus de Lespugue avait été trouvée au dernier coup de pioche, il en va de même pour la mandibule qui lui tomba entière dans la main.
 
Voilà en mémoire de M.Raoul Cammas! l’oubli est réparé!"
 
(1) La mandibule de Montmaurin fut découverte par Raoul Cammas dans la grotte de la Niche sur le site de Coupe-gorge (gorge de la Seygouade) en 1949. Cette mâchoire humaine fut un temps le plus vieux reste d'hominidé découvert en France. En 2010, elle fait toujours partie des fossiles humains français les plus anciens avec le crâne de l'Homme de Tautavel et le plus ancien sur le territoire de Midi-Pyrénées. Présentant « un ensemble de caractères attribués habituellement aux archanthropiens », ses dents étant « plus proches des anthropoïdes que des hommes d'Heidelberg ou de Neandertal »7 la mandibule de Montmaurin est généralement attribuée à un pré-néandertalien ou un néandertalien ancien. Sa datation reste incertaine : longtemps estimée de la période interglaciaire Mindel-Riss8 (soit 200 à 300 000 ans avant le présent), elle est aujourd'hui plutôt datée de la période du Riss final (soit environ 130 000 ans avant le présent).
 
La mandibule de Montmaurin est conservée au Musée de l'Homme à Paris. Une copie est exposée au musée de Montmaurin.
Article recopié sur Wikipédia.
Mandibule-de-Montmaurin-jpg

La fameuse photo (musée de l'Homme) de la mandibule, que Raoul Cammas dédicaça à M; Dupeyron en 1981.
 
Guy Dupeyron.
 

Commentaire de Raymond Sultra 10/03/2015

 

Merci à M. Dupeyron pour ce bel hommage à Raoul Cammas, qui fut, en quelque sorte, notre cher Tonton (plus exactement, le mari de la cousine germaine de notre père), chez qui et avec qui nous passâmes tant d'heures inoubliables, y compris à Coupe-Gorge. Si sa mandibule valait cher à son coeur, son souvenir, lui, vaut plus cher encore au nôtre, et c'est avec joie et reconnaissance que je vois ici cette fidélité partagée.

 

Réponse de Guy Dupeyron:

Votre témoignage de reconnaissance me va droit au Cœur, car moi aussi j'ai passé des heures inoubliables en compagnie de Raoul votre Tonton. Il m'a initié a son monde jusque ici inconnu pour moi, le monde de nos origines. Je vous joins ici le texte que j'avais publié sur le petit journal.


Un préhistorien amateur : Raoul Cammas

Raoul Cammas, né en 1905 à Montans dans le département du Tarn, est devenu un préhistorien amateur après la seconde guerre mondiale. C'est en parcourant à la fois pour son métier et sa passion  de la préhistoire, la région du Comminges, région située entre Boulogne-sur-Gesse où il résidait, Saint-Gaudens, Aurignac et Montmaurin, qu'il fouilla des endroits comme la grotte des abeilles, Coupe-Gorges et autres.
Il parcourait aussi les crêtes et les champs en espérant trouver lors de cueillettes quelques outils lithiques que les labours auraient remontés en surface.


Outre ses nombreuses trouvailles, quelques unes de ses découvertes retiennent l'attention, comme la mandibule de Montmaurin mise au jour en 1949 dans les gorges de la Seygouade, des artefacts en os, des haches, des grattoirs, des couteaux, des galets aménagés... Au cours des décennies, il s'était constitué une jolie collection d'amateur.
Raoul Cammas est mort en 1987, non loin de ses lieux de fouilles. Le musée de Montmaurin expose une copie de la mandibule, dont l'original est conservé au musée de l'Homme à Paris. Des pièces de sa collection se trouvent au musée national de la préhistoire aux Eyzies.
Le musée National de préhistoire a procédé à l'acquisition de la collection Cammas, rassemblée dans la région de Montmaurin.


J'ai eu la grande chance de rencontrer et de côtoyer cet homme charmant et extrêmement cultivé pendant sa retraite bien mérité à Saint-Martory, il m'a communiqué sa passion pour la préhistoire, je buvais ses paroles avec délectation car il avait une façon de narrer cette période si lointaine pour nous, il faisait vivre ses récits, il les imageait, façon originale de captiver l'auditeur, mi roman, mi scientifique tout y était, et le soir je rentrais chez moi, la tête pleine, hommes des cavernes, bisons, élans, ours, cerfs, chevaux sauvages, peintures rupestres et tant d'autres choses, c'est homme m'a fait vraiment rêver.


Beaucoup de Saint-Martoryens l'ont aperçu sur son transat en toile colorée, la « celtas » rivée sur ses lèvres fines, au carrefour à la maison au dessus de chez « paulo » notre sympathique boucher, Mes amis vous auriez du vous arrêter, mais bien sur comment imaginer un instant, qu'a portée de curiosité, chez vous il y avait l'inventeur d'une des plus grande découverte préhistorique Française.


 Cette mâchoire humaine fut un temps le plus vieux reste d'hominidé découvert en France. En 2010, elle fait toujours partie des fossiles humains français les plus anciens avec le crâne de l'Homme de Tautavel et le plus ancien sur le territoire de Midi-Pyrénées. Présentant « un ensemble de caractères attribués habituellement aux archanthropiens », ses dents étant « plus proches des anthropoïdes que des hommes d'Heidelberg ou de Néandertal » la mandibule de Montmaurin est généralement attribuée à un pré-néandertalien ou un néandertalien ancien. Sa datation reste incertaine : longtemps estimée de la période interglaciaire Mindel-Riss (soit 200 à 300 000 ans avant le présent), elle est aujourd'hui plutôt datée de la période du Riss final (soit environ 130 000 ans avant le présent).


Il faut noter aussi que Raoul Cammas était comme tout les passionnés très désintéressé, il me raconta qu'un américain lui avait proposé une véritable fortune de sa découverte et il à préféré qu'elle reste en France et il l'a léguée gracieusement au musée de l'homme, qu'il en soit remercié.
Je te salue Raoul et merci de m'avoir permis de te connaître.
Guy Dupeyron «  dit mimile »
Encore merci de votre marque d'amitié.

Tag(s) : #Mandibule, #Montmaurin, #Saint-Martory, #Comminges
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :