Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Stade Toulousain face à une grande partie de son destin

,

 

Mélanie Sabatier et les Toulousaines vont devoir s'appliquer pour faire chuter Bayonne./Photo DDM, Didier Pouydebat

Mélanie Sabatier et les Toulousaines vont devoir s'appliquer pour faire chuter Bayonne./Photo DDM, Didier Pouydebat

 

À l'image de la mise au vert décrétée dès ce matin par le staff du côté de Salies-du-Salat, on peut parler de mobilisation générale avant cette finale qui n'en est pas vraiment une. En effet, rappelons-le, l'équipe qui l'emportera demain dans le fief cher à William Servat ne sera pas promue d'office, hélas, en Top 8. Encore lui faudra-t-il franchir l'obstacle varois (La Valette) le 10 mai prochain à l'ombre du couperet du fait d'une formule surréaliste à l'envi.

Mais, pour l'heure, seule compte cette nouvelle confrontation entre vieilles connaissances des bords de la Nive et de la Garonne. Tout avait commencé au printemps dernier, à Ossun, avec la défaite de celles qui défendaient alors la bannière fonsorbaise. Défaite cruelle pour ne pas dire amère. Depuis, il est toutefois possible d'évoquer un rééquilibrage de la tendance. Le 18 janvier dernier par exemple, les protégées de Nathalie Feucher, David Gérard et Cyril Ballester ont fait forte impression chemin de Garric en disposant (16-6) des Basques emmenées par la fille de Jean-Michel Gonzalez, l'ancien biarrot, co-entraîneur de l'équipe de France féminines. Un succès aux allures de récidive puisque les Toulousaines avaient partagé les points lors du match aller (10-10). Autant dire que la formulation d'un pronostic fiable relève d'une sacrée gageure.

Ph. A.

Tag(s) : #Rugby MCS, #Stade Toulousain, #Canton de Salies, #Comminges

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :