Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

,

 

Piquage de la faux par André Escaig./Photo DDM, Z.G

Piquage de la faux par André Escaig./Photo DDM, Z.G

 

Chaque année la manifestation ariégeoise «Autrefois le Couserans» attire de plus en plus de monde. Que ce soit en tant que spectateurs ou participants, les Commingeois font partie du décor saint-gironnais.

Depuis 12 ans, sur les 23 années d'existence de ce Festival, le salisien André Escaig participe à cette manifestation. Pendant une journée, au quai du Gravier, André a piqué la faux ! Une technique ancestrale afin d'affuter au maximum la lame et pouvoir couper les herbes au plus ras possible. Beaucoup de badauds se sont arrêtés, intéressés par la dextérité avec laquelle André battait le métal de la faux.

André a d'autres cordes à son arc avec en particulier le travail du bois : racines, pieds de vigne, branches… C'est en forêt qu'il découvre les bois qui seront transformés en canne de berger, en fourche à 2 ou 3 dents, en bâton de marche ouvragé, chacun ayant sa particularité selon les facéties de Dame Nature.

Le patrimoine local n'a pas de secret pour lui non plus et chaque village ou presque a eu droit à sa création à base de petits galets du Salat : lavoir de Rouède, château de Montespan, horloge de Chein-Dessus ou la forge de Montastruc.

Pour les curieux et amateurs, il continuera à exposer et vendre ses créations lors des prochains marchés de Noël du canton.

Z.G

Tag(s) : #Salies du Salat, #Canton de Salies, #Comminges, #Artisanat

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :