Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

La chauve-souris géante des Urauquoises./

La chauve-souris géante des Urauquoises./

 

Tout a commencé par un long cheminement à travers la forêt, jusqu'à une grotte, endroit fréquenté par des chauves-souris, les seuls mammifères volants, qu'il était bien entendu hors de question de déranger à ce moment-là. Ceux qui le souhaitaient les ont guettées la nuit venue et quant aux autres, ils ont pu admirer une chauve-souris géante qui hantera sans doute leurs rêves. Pendant le goûter à la chapelle de Vallatès, François Prud'homme, dont les dons de conteur donnent de l'attrait aux connaissances scientifiques, a fait résonner les cris de ces animaux transformés en sons audibles pour les oreilles humaines.

Tout le monde a été séduit par le concert du jeune et prometteur groupe toulousain «Les Galopins». Malheureusement, le soir, même si le public était fidèle au rendez-vous, la déambulation de feu prévue dans le village n'a pas pu se faire. Malgré tout, la Cie Akouma a improvisé devant l'église, dans une myriade d'étincelles et miracle avec la chaleur des flammes la pluie a enfin cessé. S'en est suivi le magnifique concert de «Du Bartas», formation languedocienne,

dont la musique et les chants repoussent bien des frontières. Des hommes, des vrais.

Le lendemain, le petit marché égayait la place de l'église où s'est déroulé le traditionnel concert du dimanche matin, avec cette année, le «Quintette aux vents» de l'Ariège. Les enfants qui ont fabriqué des cerfs-volants de toutes couleurs ont aussi lâché les ballons rouges dans un ciel provisoirement serein. Tout le monde a pu ensuite se retrouver devant le spectacle d'Helmut Von Karglass qui a diverti toutes les générations, en faisant trembler de crainte le «volontaire» de son numéro de tir aux couteaux.

Et Bruno Wagner de conclure : «Le festival a rempli son pari de rêves d'humanité, de partage entre les pitchouns, les aïeuls, nos voisins des vallées pyrénéennes et les «doryphores étrangers» que l'on aime bien.

Le vent nous portera…»

La Dépêche du Midi

Tag(s) : #Musique et poésie, #Canton de Salies

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :