Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Zoubir, Thierry et Hafid ont écrit au maire pour faire lever la décision de fermeture administrative./ DDM

Zoubir, Thierry et Hafid ont écrit au maire pour faire lever la décision de fermeture administrative./ DDM

 

Fermée pour des questions de sécurité, La Porte de la Fontaine, rare lieu de diffusion non lucratif de culture populaire en centre-ville, se trouve dans une impasse. Les responsables interpellent la municipalité.

C'est une salle de spectacle en sursis. Depuis la fin de l'année dernière, La Porte de la Fontaine, rue Bertrand-de-Born, est sous le coup d'une fermeture administrative, les normes de sécurité, dans ce local en sous-sol, étant considérées comme non respectées. Aujourd'hui, les responsables du lieu ont décidé d'envoyer une lettre ouverte au maire de Toulouse pour défendre l'avenir «d'un espace d'expression libre qui se meurt». En finançant au besoin les travaux nécessaires.

«La Porte de la Fontaine se voit privée de l'outil indispensable de sa politique d'expression culturelle et artistique, explique Thierry Roques, compositeur, membre de la SACEM et directeur artistique de K'Danse productions-Toulouse. Un très large public mais aussi bon nombre d'associations et d'artistes ont toujours soutenu son activité depuis plus de 12 ans. Si bien qu'aujourd'hui, La Porte de la Fontaine dispose d'un lieu, de moyens de création et de diffusion qui en font l'une des plus anciennes et des plus actives structures de Toulouse. Un lieu qui accueille très régulièrement des artistes amateurs et professionnels du théâtre, du conte, de la musique. Qui participe aussi à des manifestations culturelles diverses, des expositions… C'est un endroit très fréquenté dans un quartier difficile où se défend une notion si nécessaire de nos jours, la laïcité», souligne l'artiste. Pour les responsables de la salle, la décision de réparer ou mettre aux normes ce lieu, aux nombreuses potentialités, est coûteuse en termes de moyens. Ils en appellent, donc, au «courage politique» des élus pour faire «le choix de la culture en général et de la culture populaire en particulier, qui ne peut disparaître derrière des choix plus économiques». Sans aide financière, La Porte de la Fontaine, rare lieu de diffusion non lucratif de culture populaire en centre-ville se trouve donc dans une impasse critique. Et lance un appel à l'aide pour lever la fermeture administrative qui l'étouffe et obtenir une subvention qui l'aiderait à se mettre aux normes de sécurité.

 

La Dépêche du Midi

Tag(s) : #Porte de la Fontaine Toulouse, #Toulouse, #Tourisme, #Théâtre, #Musique et poésie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :