Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DES PHOTOS ICI

Autour de la table, le sous-préfet Jean-Luc Brouillou, les élus locaux, le personnel et les jeunes de la MFR./ Photo DDM.

Autour de la table, le sous-préfet Jean-Luc Brouillou, les élus locaux, le personnel et les jeunes de la MFR./ Photo DDM. ZG

Avant de quitter le Comminges pour Bressuire, dans les Deux-Sèvres, le sous-préfet Jean Luc Brouillou a visité la Maison Familiale et Rurale (MFR) de Mane. Répondant à l'invitation du directeur, Emmanuel Sorin et de la présidente du conseil d'administration Gisèle Lassere, Jean-Luc Brouillou a assuré élus et personnalités présentes, de son intérêt pour les objectifs suivis par la MFR ainsi que du suivi des dossiers par son successeur.

Un projet immobilier pour 2017

En 70 ans d'existence de la MFR, il s'agit de la troisième visite d'un sous-préfet dans les locaux manois. Pour le directeur, le but de cette invitation était avant tout de présenter le rôle de centre de formation et d'acteur dans la vie locale de l'établissement. «On contribue à la mise en dynamique du territoire du Comminges, explique Emmanuel Sorin. Je souhaite présenter le projet immobilier qui doit voir le jour en 2017, expliquer la singularité pédagogique de notre formation avec le système d'alternance, et insister sur la dimension humaine de notre système d'enseignement.»

La Maison Familiale et Rurale vient d'obtenir l'habilitation d'un nouveau diplôme : le DEAES (diplôme d'État d'accompagnement éducatif et social). Il dépend du ministère de la Santé et comprendra trois spécialités reprenant les anciens diplômes d'État d'aide médico-pédagogique et d'auxiliaire de vie sociale tout en intégrant une formation pour les auxiliaires de vie scolaire. «Cette formation n'existe nulle part ailleurs actuellement», explique le directeur. Une réunion d'information est prévue le 6 décembre à 10 heures.

Des jeunes qui suivent des formations au sein de la MFR ont expliqué leur vie et le déroulement des études au sein de l'établissement manois. «Par rapport au collège, la structure est plus petite et plus sécurisante, explique Alyssia. Nous avons un suivi individuel, on nous aide à revenir sur le chemin si jamais on décroche. Avec les stages en alternance on comprend mieux ce qui est expliqué en cours. Par exemple nous avons fait des activités avec le foyer logement des personnes âgées du Fousseret. Le prochain projet va nous permettre de mieux connaître les situations des personnes en handicap.»

Contact : 05 61 90 50 84. Site : mfr-mane.fr

Tag(s) : #Mane, #Canton de Salies, #Comminges, #Education, #Jeunesse
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :