Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mazères sur Salat 31 - Cent ans, bon pied, bon œil!
Mazères sur Salat 31 - Cent ans, bon pied, bon œil!
Mazères sur Salat 31 - Cent ans, bon pied, bon œil!
Mazères sur Salat 31 - Cent ans, bon pied, bon œil!
Mazères sur Salat 31 - Cent ans, bon pied, bon œil!
Mazères sur Salat 31 - Cent ans, bon pied, bon œil!

,

 

Les trois centenaires en présence de leur famille et du conseil municipal mazérien ./photoDDM.ZG

Les trois centenaires en présence de leur famille et du conseil municipal mazérien ./photoDDM.ZG
 

Couverture

Après-midi récréative que celle de ce samedi dans la salle du 1er mai à Mazères sur Salat. En plus des vœux habituels à la population, la municipalité a fêté ces quatre centenaires de l'année en leur remettant pour la première fois la médaille de la ville.

Quatre centenaires qui auraient dû être cinq, sans le décès en décembre dernier d'Élise Pugibet, 109 ans, la doyenne du village. À titre posthume cette médaille a été remise à la famille.

Elle aurait dû participer à ces festivités ce samedi mais une légère indisposition hivernale l'en a empêché : Henriette Grout. Née le 19 juillet 1913 à Paris elle est aujourd'hui la doyenne. Elle aura également l'honneur de recevoir la médaille des Justes pour avoir avec sa mère, sauvé des enfants juifs lors de la dernière Guerre Mondiale.

Seul homme mais pas le moindre, Roger Cazabon, avec sa joie de vivre il a remercié l'assemblée pour sa nombreuse présence à cette remise de médaille. Dynamique, on le croise tous les jours au volant de son Alfa Romeo rouge, allant faire ses courses. Petit message plein de sagesse qu'il a délivré à l'assemblée : «profitez tant que vous pouvez de la vie, ayez de bons souvenirs et pas beaucoup de regrets.»

Troisième personne citée : Marie Josèphe Maistre, 100 ans depuis octobre. Elle vit actuellement à la maison de retraite de Saint-Martory. Venue, accompagnée d'amis résidents, elle a passé sa vie à Paris avant de prendre sa retraite à Mazères.

Enfin tous ont retrouvé la gouaille d'Antonietta Alberti, née à Barbarano dans la province de Vicenze en Italie. Dans son adolescence elle fuira le fascisme et s'installera avec sa famille à Castelbiague, avant d'épouser Joseph Bertelli et de s'installer définitivement dans le Bas-Salat. Ses trois enfants Irma, Jeanine et André continuent à l'entourer dans sa maison de La Pique en bordure du Salat. Elle aussi transmettra un petit message : «la médaille je la mérite! j'ai assez travaillé dans ma vie et je ne voudrais pas revenir 100 ans en arrière pour en refaire autant!».

Mazères : les vœux de la municipalité
 

​Après-midi festive pour tous les mazériens qui étaient conviés en ce samedi frileux aux vœux de la municipalité.
Chansons et quiz musicaux ont animé la première partie avec les jeunes dynamiques du groupe saint-gaudinois Chrys et Dave. Au passage c'est Nanou Perez, conseiller municipal dont c'était l'anniversaire, qui s'est retrouvé livré aux facéties musicales de la chanteuse Clara dans une interprétation de la chanson "déshabillez-moi" qui a de suite remonté la température de quelques degrés!
Après cet intermède, ce sont les centenaires de la commune qui ont été mis à l'honneur avec remise de médaille de la ville et bouquet de fleurs: Henriette Grout, Roger Cazabon, Marie Josèphe Maistre et Antonietta Alberti. Élise Pugibet, la doyenne avec 109 ans, décédée à mi-décembre, avait été honorée à titre posthume.
Après les présentations des nouveaux arrivants sur la commune, le maire Jean-Claude Dougnac a remercié les employés municipaux, les équipes enseignantes et les représentants des associations (au nombre de 26).
Fait significatif pour cette commune qui compte 563 habitants (recensement 2014): son activité économique avec de nombreux commerces, artisans, entreprises, professions libérales dont une grande partie situés dans le centre ville contribue à l'animation et l'attractivité de la ville. Le dernier commerce en date est l'épicerie, boulangerie, pâtisserie: un service de proximité très apprécié par les villageois et ceux des alentours. Le nombre va continuer à s'accroitre car comme le précise le maire, "la vente de deux locaux sur la zone d'activités Lacroix va permettre la création d'un atelier de photographie d'art et d'un atelier artisanal de création d'objets." L'installation d'un artisan travaillant le bois est également projetée.
Pour 2017 les actions prévues ne manquent pas: la réalisation de la nouvelle station d'épuration - la sécurisation de la première tranche du RD 13 - les travaux de la mairie et de l'école - le début des travaux du Latéral avec l'enfouissement des réseaux - l'achat au conseil départemental d'une bande de terrain pour réaliser un chemin sur le RD 13 après le 1/2 rond point.
Rappel a été fait de la fusion des communautés de communes de Salies du Salat, Saint-Martory et Aspet.
Le maire a souligné le civisme électoral puisque 34 nouveaux électeurs se sont inscrits avant le 31 décembre afin de participer aux diverses élections de 2017.
Enfin avant de souhaiter à tous "une année riche, belle, pleine d'espérance, de tolérance et de paix", Jean-Claude Dougnac a mis l'accent sur le triste anniversaire, jour pour jour, de la tuerie de Charly Hebdo le 7 janvier 2015: "ensemble nous ferons reculer les violences aveugles, les haines et les peurs".​

Tag(s) : #Mazères sur Salat, #Comminges, #Canton de Salies
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :