Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

,

Quand Mazères démarre au large, la défense de Léguevin prend le vent,./Photo DDM Jal

Quand Mazères démarre au large, la défense de Léguevin prend le vent,./Photo DDM Jal
 

Couverture

En inscrivant 7 essais à une équipe de Léguevin pourtant venue pour faire un résultat, le M.C.S a fait sa part de boulot pour espérer se qualifier. Les «rouge et noir» ont joué là leur rencontre la plus aboutie de la saison, la plus performante, la plus plaisante. Mais le résultat à distance de La Salvetat aura été fatal au M.C.S.

«C'est effectivement le match où l'on a mis le plus de volume» convient Laurent Estaque, le mentor local. «On a travaillé dur toute la saison avec un groupe limité qui a vraiment progressé. Avec Nicolas Martin, c'est notre récompense. Aujourd'hui, on sort un match énorme». Et de revenir sur la genèse de la saison. «Nous avons eu un début de saison compliqué. La mayonnaise a eu du mal à prendre du fait d'éléments extra sportifs, certains ne nous on a pas rendus la tâche facile. Il n'y a pas eu d'union sacrée autour du club et c'est ce qui nous manque aujourd'hui ; nous aurions pu nous qualifier, même si on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes sur certaines erreurs. Avec Nico, on nous a pris pour des originaux. C'est ce que nous sommes, on le revendique et on en est fiers. Mais ces gens-là étaient persuadés qu'on allait faire jouer l'équipe à coups de casque en oubliant que nous avons quand même un certain passé rugbystique. Quand les joueurs ont compris que nous étions là pour maintenir le club –c'est la mission qui nous a été confiée- et non pour un appât financier qui n'existe même pas à Mazères, le groupe a progressé. Nous sommes limités derrière mais nous arrivons à mettre le feu, nous avons un petit alignement mais nous gagnons nos ballons, notre conquête est performante… Nous avons aussi incorporé des jeunes d'à peine 18 ans ou des mecs qui n'avaient encore jamais joué en première –je pense à Boué, Picasse, Ponsolle, Serrano. D'ailleurs, aujourd'hui, on aurait pu avoir 4 juniors sur le banc, ça nous a été refusé... Mais nous remercions les personnes qui ont été derrière nous et les fidèles supporters qui n'ont jamais douté de nous».

Laurent avait envie de parler. Il a parlé…

A Cassagne, M.C.S bat Léguevin 43 à 17 (mi-temps 17 à 10).

Tag(s) : #Rugby MCS, #Comminges, #Cassagne, #Mazères sur Salat
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :