Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

,

 

Des Salisiens attentifs à la mise en valeur de leur patrimoine./Photo DDM

Des Salisiens attentifs à la mise en valeur de leur patrimoine./Photo DDM
 

Couverture

Dimanche dernier, Jean-Pierre Duprat, accompagné de membres du son conseil communal, a accueilli les représentants du Conseil d'architecture d'urbanisme et de l'environnement de la Haute Garonne et la chorégraphe Nathalie Carrié, le CAUE 31 de porter un nouveau regard sur l'architecture du XXe en l'éprouvant par la danse, pour en faire une véritable transcription corporelle de la mémoire des lieux.

Nathalie Carrié a réanimé les thermes égyptiens. La verticalité des colonnes inspirées de l'Egypte ancienne ont joué au trompe-l'œil et au trompe-oreilles accompagnées de musiques aux sonorités aux manipulations sonores, aigus à gauche, graves à droite. Des gestes simples inspirés des fresques et des chapiteaux, les amphores en céramiques, des mosaïques au graphisme stylisé, aux couleurs du Nil et du sable du désert. Quatorze couples, se sont rassemblés sur des rythmes aux sonorités d'expressions corporelles, à deux, à trois, à quatorze, des statues humaines qui jouent joyeusement du déséquilibre. Des notes musicales étranges pour aboutir à un tango qui séduit les spectateurs. Les graves du didgeridoo coupaient les aigus fleuris, frissonnaient dans nos oreilles Dommage que cette superbe architecture avec sa hauteur sous voûte amplifie chaque mot, chaque son qui doit être détaché pour ne pas rebondir de mur en mur.

Tag(s) : #Salies du Salat, #Thermalisme, #Comminges
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :