Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

L'hôtel communautaire de la fusion Cagire Garonne Salat./Photo DDM.ZG

L'hôtel communautaire de la fusion Cagire Garonne Salat./Photo DDM.ZG

Joël Sauné, est adjoint au maire de Castelbiague et adhérent du Collectif de Défense des Usagers Citoyens Contribuables. Ce Collectif statutairement apolitique, non subventionné, regroupe 202 associations sur 84 départements et le siège social est situé à Pointis Inard.

Joël Sauné, a souhaité s'exprimer et informer ses concitoyens : «Suite à la fusion des trois ex-intercommunalités d'Aspet, Saint-Martory et Salies du Salat, je me sens obligé d'annoncer aux citoyens contribuables concernés que se préparent des hausses exorbitantes de leurs impôts, alors qu'en regroupant toutes ces communes le but était de les diminuer. Je précise que ces augmentations des taux 2017, pour chaque foyer fiscal et pour la partie imputable à l'Intercommunalité, seraient, pour l'ancien canton de Salies du Salat de : 9% pour la taxe d'habitation, 330% pour le foncier bâti et 425% sur le foncier non bâti, par rapport à 2016. Soit pour un couple moyen, propriétaire à Castelbiague, par une hausse minimum de 74€. Ceci au motif de ce qu'on appelle «un lissage ou une mutualisation des dettes» de chacune des ex-communautés.(Ces chiffres découlent de la première simulation suite au Conseil Communautaire du 13 avril dernier).

Voilà pourquoi je m'étonne d'être un des seuls à vouloir alerter, non seulement les élus communautaires, mais aussi et surtout les contribuables sur ce qui se prépare en réalité au sujet de ces hausses.

En effet, le tour de passe-passe consiste à ce que soit proposée aux élus communautaires une hausse du taux de ces impôts sans leur indiquer pour autant par quoi va se traduire la répercussion exacte de cette variation sur les feuilles d'imposition!

Autrement dit, on veut ainsi faire payer aux contribuables des ex-mauvaises gestions, des achats inutiles, des prêts excessifs, des projets pharaoniques, voire des embauches à tout va - à quelques semaines de la fusion - y compris dans certains cas, des recrutements de proches.

Si la raison ne l'emportait pas et si nous ne pouvions pas être reçus pour suggérer d'autres solutions, nous envisagerions alors d'organiser une réunion publique très médiatisée sur ce sujet crucial. Une réunion au cours de laquelle interviendraient à la fois Alain Padovani, président bénévole du Collectif, mais aussi des élus responsables ou gestionnaires défendant en commun tous les citoyens contribuables concernés par ces hausses.»

Blog : defenseusager.jimdo.com

 

Tag(s) : #Canton de Salies, #Comminges

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :