Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Raoul Raspeau, maire de Saint-Martory./Photo DDM, Jal

Raoul Raspeau, maire de Saint-Martory./Photo DDM, Jal

Bien que respectueux de l'opinion d'autrui et du déroulement légal de la soirée du premier tour, le maire de la commune, Raoul Raspeau, a reçu le verdict avec déconvenue. Il livre sa réflexion sur le résultat et affirme sa conviction.

À votre avis, pourquoi ces 30 % à l'extrême droite dans votre commune ?

Je ne suis pas surpris. Depuis quelques mois, en parlant avec la population, je sentais bien ce malaise des politiques d'austérité toujours sur les mêmes catégories, des promesses non tenues, des affaires qui visent ces hommes d'État, ces candidats qui détournent des millions et veulent faire croire à leur honnêteté alors que les classes moyennes peinent à boucler les fins de mois ou qu'une mère de famille est jugée pour une tablette de chocolat. Moi, je ne les crois pas.

Votre commune abrite un centre d'accueil de demandeurs d'asile. Est-ce une des raisons du vote ?

Pour le Front national, nous sommes effectivement une proie facile. J'y vois une preuve flagrante de racisme contre ces populations qui fuient leur pays en guerre, leur dictature où l'on tue les opposants. Et il faudrait leur en vouloir. Encore une fois, je n'y crois pas.

Il reste deux candidats en course. Comment voyez-vous ce deuxième tour ?

Il nous reste trois solutions : voter FN, voter pour les candidats des trois François (Hollande, Bayrou, Fillon) ou s'abstenir. Ceux qui me connaissent bien savent pour qui j'ai voté, Mélenchon, et que j'ai toujours combattu l'extrême droite et que je continuerai de toutes mes forces. S'abstenir ce serait donner de la force à la candidate FN. Jamais je ne voterai Le Pen, et même si j'ai chaque fois refusé de soutenir la droite dans les urnes et sur le pavé, je préfère encore voter Macron, même si c'est avec amertume et peut-être en chantant l'International. J'espère que ceux qui se sont tournés vers les extrêmes au premier tour ne soutiendront pas le parti qui prône la haine et la xénophobie.

**********************************

ils ne sont pas nombreux ceux qui prennent position comme le maire de Saint-Martory.

Après les élections tous les abstentionnistes, votes blancs ou nuls, reviendront faire les cacous à la télé, dans les radios et journaux, enfin je l'espère pour eux.... mais à moi faudra pas venir trop me chercher!

Si Macron passe et sauve la démocratie, ce ne sera pas grâce à tous ceux-là, c'est sûr,

Si le FN passe et que "Oh! mince , on croyait que tout allait s'arranger..." se révèle ne pas être la réalité, ce sera trop tard pour revenir en arrière.

Alors que chacun décide en son âme et conscience...

Moi je suis pour la liberté d'expression, pas vous?

**********************************

Beaucoup de ceux qui me lisent sur ce site m'ont posé la question: comment se fait'il que tu n'aies rien écrit sur ces élections?

En fait j'attendais... j'attendais et je commençais vraiment à désespérer en voyant l'échéance arriver. Mais ce matin, sur la Dépêche il y a l'interview d'un maire, celui de Saint-Martory. Je n'ai rien a ajouter à ce qu'il a dit, si ce n'est Merci d'avoir pris la parole.

Car oui, j'attendais que tous ces élus, que nous élisons et qui sollicitent nos voix lors de municipales, cantonales, régionales, législatives se prononcent.

Je rappelle les paroles de mon ami Jean-Jacques, conseiller municipal à Castagnède, propos qui sont dans le film du même nom: "moi je sais faire des devis, moi je sais mettre des tuiles sur un toit, mais la politique ce n'est pas mon boulot". Que ceux qui ont souhaité être à la tête de communes, cantons, régions, communautés de communes prennent la parole.

Mais là on n'entend personne. Car, sait'on jamais, si le FN passe il risquerait d'y avoir des représailles. Mais si le FN ne passe pas et que la vie continuera en pleine démocratie, eh bien, sans se mouiller, et en restant dans l'ombre, ils auront profité des courageux, tel Raoul Raspeau qui n'auront pas hésité à se jeter dans la gueule du loup pour voir si les crocs ne se sont pas un peu émoussés.

Il y a quelques matins sur France Inter, parlait un représentant de MédiaPark. Et dans ses propos, faisant écho à ceux que vous avez pu lire sur mon site à chaque fois ou le FN devenait une menace, il disait ceci: "je ne suis pas un macroniste, loin de là, sa politique libérale ne me convient pas mais je voterai pour lui. Car ce qui est sur, c'est que si Macron est élu je pourrais continuer à fustiger et dénoncer ce qui ne me convient pas. Si c'est le FN qui passe, je crains que l'on ne puisse plus parler."

Alors bien sûr que je partage cet avis et celui du maire de Saint-Martory. Macron n'est pas dans mes idéaux politiques, mais il est le seul aujourd'hui garant de la démocratie.

Comment croyez vous qu'une dictature s'installe dans un pays? Par le vote démocratique du peuple qui donne les pleins pouvoirs à un parti. Et lorsque celui-ci est au pouvoir la première des choses qu'il fait c'est de museler la presse, les médias. On coupe le robinet à subventions des radios et télés nationales, de tous les organismes de médias qui ne sont pas à la solde de ce parti, et il n'y a plus qu'une seule voix qui parle, celle du pouvoir en place. Quelle que soit la dictature d'extrême-droite, d’extrême gauche, militaire, religieuse. Pour qu'un parti comme le FN, s'il est au pouvoir, puisse appliquer sa politique, il n'y a qu'une seule règle: faire taire les voix de tous ses opposants.

J'ai voté Chirac en 2002. Il n'a pas fait la politique que j'aurais souhaité! mais aujourd'hui nous ne sommes pas menottés, enfermés dans les goulags ou des camps.... vous pensez que je vais trop loin...ne laissez pas la porte ouverte aux loups, ils sont très malins.. ils pourraient en profiter pour rentrer et vous manger...

Zoé

Tag(s) : #Elections, #Saint-Martory
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :