Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

,

Immobilier

Amandine Castex : une jeune femme qui fait le choix de s'installer en milieu rural. /PhotoDDM.ZG

Amandine Castex : une jeune femme qui fait le choix de s'installer en milieu rural. /PhotoDDM.ZG
 

Couverture

Amandine Castex, 34 ans, originaire de Marsoulas, vient de créer son agence immobilière à Salies du Salat. De par son expérience d'assistante commerciale et vente immobilière pendant plus de 10 ans sur Toulouse, Cazères et le canton de Salies, elle est à même de donner son analyse sur l'évolution du marché immobilier local.

Pourquoi avez-vous voulu vous installer en tant qu'agence indépendante ?

Cela a été une question d'opportunités. J'ai été aidée par BGE Comminges, et on m'a proposé un local sur Salies du Salat.

Depuis 10 ans quel est votre regard sur l'évolution du marché immobilier dans le secteur ?

Il y a 10 ans c'était beaucoup plus important en montant de transactions. Actuellement cela se maintient en nombre mais les prix de vente ont baissé. Il y a beaucoup de biens à la vente, c'est ce qui fait que les prix baissent. Le marché se maintient, les ventes se font. Tout se vend, au juste prix !

Que recherchent les clients ?

Côté Salies, les personnes veulent se rapprocher de la famille. Ce sont plutôt des personnes qui ont déjà eu un vécu sur le canton et qui veulent s'installer pour la retraite ou en résidence secondaire. En se rapprochant de Boussens ce sont les gens qui veulent avoir accès aux services (train, autoroute) pour travailler sur la région toulousaine. Il y a une zone entre His et Prat qui est un peu abandonnée. On sent qu'il y a un gros vide. Les gens ne savent pas ce qui va se passer avec la déviation, et donc ils hésitent à acheter. Et c'est à la fois trop loin de Saint-Girons et trop loin de Salies. En locations il y a de la demande, mais les locaux proposés à la vente sont souvent très vétustes.

Côté terrains à bâtir ?

Il y a beaucoup moins de terrains à la vente du fait d'une politique restrictive, PLU ou autres. C'est également devenu compliqué administrativement pour déposer un permis et les gens basculent souvent sur de l'existant. Un hectare en rural coûte entre 3 000 et 5 000€. En terrain à bâtir, les parcelles oscillent entre 15 et 20 000€ en fonction de la superficie.

Contact : Castex Immo, 1, place de l'Hôtel de Ville. Tel 05.61.87.72.51.

Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Samedi matin sur rendez-vous.

Tag(s) : #Comminges, #Canton de Salies, #Salies du Salat

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :