Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le maire Jean-Pierre Duprat et le président cantonal de la FNACA Jean-Pierre Courvil se recueillent à la mémoire des victimes du conflit algérien /  photoDDM.ZG
Le maire Jean-Pierre Duprat et le président cantonal de la FNACA Jean-Pierre Courvil se recueillent à la mémoire des victimes du conflit algérien / photoDDM.ZG

Samedi 30 septembre, enfin un lieu en mémoire des victimes du conflit d'Algérie a été inauguré; conflit qui s'est terminé le 19 mars 1962 par la signature des accords d'Evian ordonnant le «cessez-le-feu».

La place du 19 mars 1962 est toute un symbole. La plaque accrochée au mur du cimetière de Salies du Salat fait face au collège des Trois Vallées. Comme le dira le maire Jean-Pierre Duprat dans son discours : «ils sont partis à 18 ans et plus en Algérie pour faire respecter l'ordre, certains ont perdu la vie, d'autres ont perdu des camarades, et d'autres ont été blessés. Il était important qu'il y ait à Salies un lieu qui remémore ces temps difficiles. La vie continue mais il ne faut jamais oublier. Et plus on fait de manifestations, plus nos jeunes comprendront que la guerre c'est affreux et qu'elle n'apporte que son lot de désastres auprès de familles entières.»

Jean-Pierre Courvil, président cantonal de la FNACA, reviendra quant à lui sur ce devoir de mémoire : «cette date n'est jamais célébrée mais commémorée pour nos 30 000 camarades morts pour la France, sans oublier les Harkis et les victimes civiles à qui nous rendons hommage chaque année. Dans cette liste des Morts, 43 commingeois figurent parmi les victimes. À ma connaissance aucun de ces militaires n'a reçu les honneurs des Invalides.»

Jean-Pierre Courvil terminera son allocution par une citation d'André Malraux : «la plus belle sépulture des Morts c'est la mémoire des vivants.»

Tag(s) : #Guerres, #Je suis Charlie, #Canton de Salies, #Salies du Salat
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :