Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rouède   Qui étaient les 20 soldats morts lors de la 1ère Guerre Mondiale ?
Rouède   Qui étaient les 20 soldats morts lors de la 1ère Guerre Mondiale ?

100 ans après la 1ère Guerre Mondiale, il y a fort heureusement des personnes qui continuent à s'intéresser aux soldats morts pour la France ou morts au Champ d'Honneur. Une quête que mène Daniel Ferré, retraité, habitant de Rouède: "je m’intéresse à la vie du village, j'ai pensé qu'il était important de retrouver à quelles familles appartenaient les 20 soldats marqués sur le monument aux Morts".

"Ce qui nous a paru intéressant", poursuit Daniel Ferré, "c'est de faire cette exposition en classant les noms, non par ordre alphabétique, mais en les insérant dans la chronologie de la guerre par ordre de disparition. Faux et Ferran, par exemple, sont les premiers à être tombés au champ d'honneur, à la bataille de Bertrix en Belgique le 22 août 1914. Une bataille terrible ou les régiments d'infanterie de Cahors, Montauban, Agen et d'artillerie d'Agen furent décimés: sur les 3 348 soldats qui avaient quitté Montauban le 4 août, seuls 524 hommes se sauvèrent."

Le but poursuivi par Daniel Ferré est de rattacher chaque défunt à une famille de Rouède, mais souvent il n'y a plus de descendance sur le village. Beaucoup de patronymes sont identiques à ceux d'aujourd'hui, sans que cela ait forcément un rapport avec une famille locale.

"On a essayé de voir à quel corps d'armée ils appartenaient, de voir à quel moment ils se sont fait tuer et les causes des décès. Sur la fiche militaire entreposée aux Archives Départementales, on retrouve avec le matricule tout le parcours militaire de la personne. Jusqu'à 48 ans on pouvait être appelé à servir la patrie. Certains, à Rouède, sont morts après l’âge de 40 ans. Jusqu'en 1922 on pouvait être déclaré "mort pour la France", cela concernait ceux morts une fois rentrés chez eux des suites de leurs blessures, alors que ceux morts pendant la guerre étaient déclarés "morts au Champ d'Honneur". Il faut savoir aussi que l'Etat versait au titre des premiers secours 150Francs (en comparaison en 1914 un litre de vin valait 1 Franc) à la veuve ou aux parents."

Des 20 morts inscrits sur le monument, aucun n'est enterré à Rouède : « certains ont été enterrés dans des ossuaires, d'autres dans des cimetières militaires comme Doullens, Massiges ou Marcinelle en Belgique, mais pour d’autres on ne sait pas », explique Daniel Ferré. « Ce qui est important pour les familles c'est d'essayer de retrouver ou ces soldats avaient été inhumés. Jean Lagarde, par exemple, a été inhumé au cimetière militaire de Doullens dans la Somme. Il y en a qui sont morts dans les hôpitaux suite à l'épidémie de grippe. »

Au fur et à mesure de la chronologie des décès, on voit défiler l'histoire de cette 1ère Guerre Mondiale avec les batailles d'abord situées en Belgique, puis dans les Ardennes, la bataille de la Marne, la Meuse, Verdun, la Somme, , etc... suivant le repliement des troupes.

Pour Daniel Ferré, son souhait est de sensibiliser les familles des soldats disparus et de récupérer des témoignages: cartes, lettres, objets, photos, croix de guerre... et de faire en cours d’année un diaporama avec ces documents et objets.

L’exposition est ouverte aux heures de secrétariat de la mairie les lundis et jeudis matin de 9h à midi. Les personnes qui ont des témoignages peuvent se mettre en rapport avec la mairie ou de Rouède ou appeler au 06.71.03.17.46.

Tag(s) : #Comminges, #Canton de Salies, #Guerres, #Je suis Charlie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :