Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Centrale de Palaminy

Centrale de Palaminy

le tourisme: la panacée pour redynamiser le milieu rural?

Pourquoi pas?

Vous avez compris que je suis quand même sceptique quand à ce que le tourisme peut amener comme essor économique en Comminges.

Le tourisme se décline sous plusieurs formes c'est certain. Je vais choisir deux formes de tourisme: le tourisme qui ne coûte pas cher et le tourisme qui revient cher.

Le tourisme pas cher:

on va à la mer, à l'océan, à la montagne, dans de belles villes ou se dressent de beaux monuments, églises que l'on peut contempler gratuitement. Et c'est ce que j’appellerai le tourisme pas cher. Pas cher pour le contribuable cela va sans dire. La cité de Carcassonne, Toulouse, se promener à Saint Bertrand de Comminges, la Méditerranée, une balade vers le rocher de la Vierge à Biarritz, etc... etc...

A ce genre de tourisme s'associe tout un tas de commerces qui en vivent et c'est parfait: bars, hôtels, restaurants, SPA, magasins de souvenirs, etc... ils sont laissés à la libre consommation des touristes et chacun selon sa bourse va ou boire un café à la terrasse d'un bar ou se payer un resto gastronomique! Du point de vue du contribuable, bien sûr il reste et ce n'est pas rien les axes routiers , ferroviaires à aménager, les parkings à créer, les momunments du patrimoine à entretenir, etc... Mais au moins l'attrait touristique existait déjà avant même que les infrastructures soient en place.

Le tourisme cher:

Celui que j'appelle le tourisme cher, c'est là ou une offre dont on espère qu'elle deviendra touristique est créée dans des sites absolument pas touristiques au départ. On en connait tous. Proche de nous il y a par exemple le Village Gaulois de Saint Julien, les Forges de Pyrène, plus loin le Puy du Fou ou le Futuroscope.

Et là l'équation est un pari: à quel seuil d'investissement au départ et à venir (entretien, fonctionnement, rénovation, obsolescence... ) situe t'on le montant des travaux engagés tout en supposant que l'avenir remboursera les frais engagés et rentabilisera le lieu? Les touristes viendront'ils ou pas?

Lorsque l'on crée des stations de ski dans les Pyrénées, pour lire récemment encore dans la Dépêche que certes la saison a été bonne, mais qu'il faudra passer la gestion au Conseil Départemental en se demandant s'il va reprendre la dette, ben c'est que le pari de départ n'est pas forcément gagné. Je ne dis pas qu'il ne faut rien faire!!! je veux juste dire réfléchissons.

Un tourisme réfléchi:

Encore une fois , fort heureusement il y a des sites créés de toutes pièces et qui marchent du feu de Dieu comme le Puy du Fou et d'autres qui fonctionnent certes, mais en y injectant régulièrement des fonds publics pour ne pas que ça coule.

L'expérience avec les jeunes et les enfants:

cette semaine les  jeunes de l'Accueil de Jeunes de Salies sont partis au Puy du Fou et au Futuroscope. Même s'ils ont appréciés les deux parcs d'attraction, le Puy du Fou a emporté leur adhésion car c'est un spectacle vivant. Le Futuroscope, malgré la tonne d'engienerie, de nouvelles technologies les a moins intéressés.

Plus près de nous, moi qui ne suis pas une religieuse pratiquante (!) je visite régulièrement églises, chapelles et autres lieux de culte lorsque je suis en vacances ou pas. Et c'est incontestable que si vous avez un guide, ou une personne passionnée qui connait l'histoire de ce lieu, la visite sera beaucoup plus intéressante et donnera l'envie d'y revenir , que si on vous colle en arrivant un appareil avec des commentaires enregistrés.. ou vous n'avez qu'une seule envie: fuir le plus vite possible...

Alors tout ça pour dire que le Tourisme OUI, mais pas du tourisme fabriqué de toutes pièces à coup d'argent public ET en dépit du bon sens et de l'intérêt des touristes.

Tout ce que j'ai pu constater avec des jeunes et des moins jeunes, c'est que ce qui intéresse les gens, les touristes ce sont des lieux vivants. Vivants c'est par exemple la Centrale Électrique de Palaminy ou lorsqu’il y a des Portes Ouvertes, il y a foule. C'est gratuit certes, mais ce serait payant ce serait pareil et on n'est pas obligé de faire payer un ticket d'entrée. Souvent un badge, une publication, une contribution à une association contentent largement le touriste tout en faisant rentrer un peu d'argent dans les caisses.

Si je vous parle de la Centrale de Palaminy c'est qu'effectivement cette visite était très intéressante. On aurait pu nous donner un plan, quelques explications écrites et débrouillez-vous. Mais non, les techniciens de la Centrale ont tout expliqué et les associations qui étaient présentes (de pêche, de sauvegarde des zones humides, des poissons,etc...) présentaient des expositions avec des personnes compétentes, passionnées, répondant aux questions et dont on sentait bien qu'elles n'avaient pas tout appris dans les livres ou sur internet.

Aujourd'hui ce tourisme industriel, à condition qu'il soit effectué avec des personnes vivantes! professionnels ou amateurs intéressés, attirent énormément de personnes. C'est le cas des visites de centrales hydro-électriques, barrages, usines, mines de sel, marais salants, chais de cognac, armagnac, ... fonderies, chocolateries, brasseries, Ailes anciennes, Airbus, etc...

L'avantage de ce tourisme c'est que le lieu existe. Où il est encore en activité et une partie est emménagé pour les visites, ou il est inactif et les visites sont assurées par des guides ou des anciens ouvriers

Le tourisme sur le canton de Salies du Salat:

demain ou un jour...

Tag(s) : #Tourisme, #Comminges, #Pyrénées, #Canton de Salies

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :