Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

74 ans après le 10 juin 44, n'oublions pas Marsoulas (31)

Samedi 10 juin 44, 7 heures du matin, il pleut sur le petit village de Marsoulas. Les agriculteurs qui avaient prévu de faucher leur pré restent à la ferme, les enfants sont à la maison: "ce n'était pas l'heure de l'école, les enfants étaient encore chez eux", racontera Geneviève Saint-Germes qui avait 11 ans en 44. Les plus petits dormaient encore.

Et tout a basculé. D'un bonheur paisible, le village a sombré dans l'horreur. L'Histoire, les histoires en général, on ne peut les interpréter que lorsqu'on en connait la Fin. Ce matin là, Marsoulas s'est trouvé sur le chemin de cette Histoire, sur le chemin de la colonne SS Das Reich, envoyée en mission de répression face aux divers maquis qui les jours précédents avaient fait acte de sabotage dans le Comminges et le massif pyrénéen. Hormis les maquisards, qui était au courant? pas de téléphone portable, de télé, de tweet ou Facebook en juin 44... La population civile ne savait pas. Des familles qui avaient quitté leurs villes menacées par les bombardements et s'étaient réfugiées à Marsoulas, se croyaient en sécurité.

Ce jour là 12 enfants, dont un bébé de 3 mois, 6 femmes et 9 hommes sont tombés sous les balles des nazis: un tiers de la population du village.

Samedi 9 juin, se déroulera la 74ème commémoration du massacre. 74 ans que le village, jour après jour, panse ses blessures à l'ombre des fosses communes et du monument aux Martyrs. La colonne SS est repartie sans aucune victime dans ses rangs. Des monstres? c'est sûr, car qui peut assassiner des populations civiles désarmées, des enfants entrain de dormir? La guerre n'explique pas tout, la guerre n'excuse pas tout.

Ces commémorations d'année en année ne sont pas des cérémonies de "routine". Elles servent - à chaque discours du maire, d'élus, d'anciens résistants - de lanceurs d'alertes, d'appels à la vigilance.

Ne laissons pas les monuments où les noms de ces 27 martyrs sont gravés, tomber dans l'oubli. Tous avaient mérité de vivre.

Commémoration: 9h45 accueil des participants, 10h messe de requiem, 10h50 recueillement au cimetière devant la fosse commune, 11h: cérémonie du souvenir à la stèle aux Martyrs, 12h réception et vin d’honneur à la salle des fêtes.

Tag(s) : #Guerres, #La Resistance et les Villes Médaillées, #Canton de Salies, #Comminges

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :