Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saleich   La saison compliquée du Football Club Salechois
Saleich   La saison compliquée du Football Club Salechois
Saleich   La saison compliquée du Football Club Salechois
Saleich   La saison compliquée du Football Club Salechois
Saleich   La saison compliquée du Football Club Salechois
Saleich   La saison compliquée du Football Club Salechois

A cœur vaillant rien d'impossible! Une devise que pourrait adopter le Football Club Salechois. Créé en 2015, il avait réussi la saison dernière à atteindre la 4ème place en 2ème série du district du Comminges. Mais voilà, nouvelles règles: le District du Comminges se fond dans le District du Midi Toulousain et à la rentrée de septembre 2017, les salechois se retrouvent dans la poule E en Senior Promotion 1ère division. Ce qui signifie devoir affronter des clubs comme Rieux, le Fousseret, Carbonne, Muret, le Plan. Le combat s'avère vite inégal pour les clubs commingeois en lice.

Le bilan de la saison on le retrouve détaillé avec beaucoup d'humour sur la dernière vidéo mise en ligne sur Facebook par le club : pour le Midi Toulousain 57 victoires et 328 buts marqués, côté commingeois 5 victoires et 8 nuls, 63 buts marqués sur la saison. Du côté salechois 15 buts de marqués, soit 0,68 buts / match. On a en encaissé 110 soit une moyenne de 5 buts/match, environ 1 but pour 3 habitants.

 

C’est Vincent Suau, joueur du club, qui donne quelques explications :

On ne devait normalement pas monter mais après la fusion des districts Midi Toulousain et Comminges, on nous a fait monter. Le fait est que la répartition des poules s'est faite géographiquement et donc on s'est retrouvé dans une poule hybride Midi toulousain – Comminges, la poule E, dans laquelle le niveau sera bien plus haut que dans la poule F uniquement composée d'équipes du Comminges. Cela a fait qu'on a dû aller se déplacer à Muret ou Puymaurin, ça fait entre 45 min et 1h de route depuis Saleich.

Comment se sont passés les matchs, en dehors du fait que vous les avez perdu?  

Concernant l'ambiance des matchs, cela s'est globalement bien passé. Les équipes qu'on a affrontées comprenaient notre situation. Elles ont néanmoins toutes joué le jeu sans nous prendre de haut. Il n'y a pas vraiment eu de problèmes à ce niveau-là. Par contre cela a été plus compliqué avec les arbitres

Après la 1ère vidéo en octobre, le président du District de Haute Garonne est venu nous voir jouer contre Montbernard et nous avons pu parler avec lui. Même s'il a semblé comprendre notre situation, je ne suis pas certain qu'à terme cela changera quelque chose pour les petits clubs de village. L'impression généralisée est que le souhait est plutôt d’avoir des clubs plus importants, avec des ententes, plus que de petits clubs qui permettent quand même de faire vivre des villages.

Quelque part, "comme on dit" ce n'est que face à meilleur que soi qu'on peut progresser. Quels sont les côtés positifs que vous avez retenus de cette saison?

Sportivement parlant, nous savions que la différence de niveau serait grande. Le club est un petit club, récent, sans école de foot ou d'équipes de jeunes, contrairement à beaucoup d'autres clubs, notamment du côté de Toulouse, ce qui leur permet d'être bien structurés. Nous avons toujours essayé de jouer, sans chercher à fermer le jeu et nous regrouper devant nos buts, ce qui aurait pu être la solution de facilité face à des équipes bien meilleures. C'est clair qu'avoir vu de près la manière de jouer au ballon d'équipes, mieux préparées, nous a été "bénéfique" et l'an prochain nous en tirerons forcément les fruits car nous n'aurons pas une adversité aussi forte. Quand on s'est déplacé, on est toujours parti au moins à 11 joueurs, nous n'avons pas fait de forfait. C'est une des fiertés de la saison. De même, malgré les résultats négatifs, personne n'a baissé la tête et dit "j'en ai marre, j'arrête", tout le monde a continué sachant que l'an prochain se passera mieux.

La saison prochaine si vous intégrez une poule formée que de commingeois, vous devriez être plus solides ?

L'an prochain, il y aura la fusion des régions MP et LR qui arrive et donc on ne sait pas encore comment va se faire la répartition des équipes par niveau. On va repartir en 2e division sauf coup du sort. On espère que le tirage au sort des poules nous permettra d'être dans une poule d'équipes commingeoises et pas hybride comme cette année. Logiquement, cette année difficile va nous être profitable dans le jeu et on devrait obtenir de bons résultats. 

 

Je pense que tout le monde devrait rester, mais on en saura plus lors de l'AG du 16 juin (des départs surprises ne sont jamais à exclure). On est un petit club avec 21 licenciés mais avec les absents ou blessés, on tourne souvent avec un groupe de 16 ou 17 joueurs. Pour les recrues, on essaie de faire venir des joueurs mais c'est pas évident car on n'est qu'à 10 km de Salies, qui capte tous les jeunes du coin, et qui préfèrent aller jouer en équipe 3 ou 4 à Salies plutôt que de venir 1 an ou 2 jouer et rigoler avec nous. Il y'a aussi les clubs de Montastruc et de l'Etoile du Cagire qui prennent des joueurs et le réservoir n'est pas extensible. Donc ceux qui nous rejoignent sont des joueurs qu'on connait et qu'on arrive à motiver. Après on est beaucoup de joueurs de plus de 30 ans, donc sans jeunes qui viennent je ne sais pas ce qu'il adviendra dans le futur lorsqu'on va arrêter au fur et à mesure.

Comment voyez-vous l’avenir des petits clubs comme le vôtre ?

Par rapport au Midi toulousain, qui a beaucoup de jeunes et de joueurs, des clubs mieux structurés, le district du Comminges avait (je crois) 10 fois moins de licenciés, avec des clubs beaucoup plus petits en terme d'infrastructures, d'encadrement sportif, mis à part des clubs comme Salies-Mane, Saint Gaudens, Boulogne, PSCF et Luchon qui évoluent à un niveau régional. Je pense que la plupart des clubs commingeois ont des joueurs plutôt âgés ou en fin de "carrière" et qu’ils ne s’entraînent qu'une ou deux fois par semaine, contrairement aux clubs du Midi toulousain.

Être opposé à des équipes meilleures permet de progresser c'est certain, mais dans notre cas, quand tu as 35 ans, c'est plus à cet âge-là que tu vas progresser techniquement et tactiquement. Ce sont des bases que tu acquiers jeune en école de foot.

Pour tous clubs les comme nous, on a toujours l'ambition d'avoir des résultats les meilleurs possibles, essayer de jouer la montée, mais on est réaliste on sait très bien qu'on ne pourra pas monter de 2 ou 3 niveaux en 5 ans, donc on donne notre maximum. Dans ces niveaux là (Promotion 1e division et 2e division), tu as beaucoup d'équipes (2 ou 3) de clubs qui jouent 2 ou 3 niveaux au-dessus (avec un différence de niveau plus importante), donc il n'y a pas un gros enjeu sportif parce que tu sais que si tu montes, tu as de grandes chances de redescendre l'année suivante.

Avoir plus de moyens changerait ’il quelque chose ?

L'argent ne changera rien selon moi, car pour pouvoir structurer un club, hors le fait d'avoir des coachs diplômés ou pas, le réservoir de jeunes joueurs n'est pas assez important. Donc il y aura toujours des très gros clubs qui jouent au niveau régional, avec leurs équipes 2 ou 3 dans les divisions inférieures, et des petits clubs qui vivotent dans ces mêmes divisions, montant une année et descendant une autre année. 

 

Dans mon cas, je vis et travaille à Toulouse donc je redescends le weekend pour aller jouer (entre 170 km et 200 km aller retour) parce qu'on passe de bons moments malgré tout et que ça me plait. Il m'est arrivé de poser des heures en RTT pour aller jouer au bout du monde (Franquevielle par exemple) le samedi soir pour être à l'heure au match. On a quelques jeunes qui sont étudiants sur Toulouse, c'est pareil pour eux. Dans tous les cas, on n'a pas de défraiement ou quoi que ce soit de la part du club ou autre, on vient "pour le plaisir" (comme Herbert Léonard).

Dans le club :

le président (et joueur aussi) : David Martins

le coach : Serge Martins

le gardien (et c'est lui qui gère la page FB du club et qui fait les vidéos avec son énorme talent) : Nicolas Worms

le capitaine (notre raïs à nous) : Guillaume Worms (le frère du gardien)

et moi (qui joue et gère la page Twitter du club) : Vincent Suau

Facebook : FCSalechois

Tag(s) : #Foot, #Saleich, #Comminges

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :