Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les collégiens de 6e devant un de leurs ateliers./  Photo DDM
Les collégiens de 6e devant un de leurs ateliers./ Photo DDM

Les élèves de 6e du Collège des Trois Vallées ont participés pour la deuxième année à un projet sur l'Eau, dans le cadre de la fondation La Main à la Pâte.

Cette fondation existe depuis 1996. Son objectif est de rénover l'enseignement des sciences et de la technologie à l'école primaire et au secondaire en favorisant un enseignement fondé sur une démarche d'investigation scientifique. C'est ainsi que le collège des Trois-Vallées fait partie des collèges pilotes de Midi Pyrénées au même titre que Castres, Montech, Nailloux, Toulouse, et Vernet. L'initiative salisienne a démarré en septembre 2016 et s'est poursuivie à la rentrée 2017.

Des travaux exposés

La semaine dernière une exposition venait concrétiser le travail des élèves. Divers ateliers étaient présentés aux parents, élus, équipe enseignante, collégiens et autres participants. L'étude des enfants a débuté à Salies du Salat avec, entre autres le lac des Isles et la connaissance sur la flore et la faune y attenant. Bien sûr l'eau et le sel avec les puits qui alimentent les thermes étaient au programme.

Une journée sur le canal du Midi

Un des temps forts pour les enfants a été la journée sur le canal du Midi, avec passage d'écluses en péniche, découverte des bassins au seuil de Naurouze, détermination du partage des eaux entre Atlantique et Méditerranée et visite de l'obélisque de Pierre-Paul-Riquet. Rien de tel que les légendes pour retenir l'attention et la légende des pierres sur lesquelles est érigé l'obélisque n'a pas manqué de frapper les jeunes collégiens. C'est le cas de Valentine, Laura, Olivier… qui racontent l'histoire de M.Naurouze et «des pierres annonçant la fin du monde lorsque les fentes entre elles se fermeront».

Des enfants qui ont également compris tout l'intérêt du creusement de ce canal, «pour ne pas avoir à contourner toute l'Espagne !»

Après la présentation de l'exposition, le professeur Henri Décamps, membre de l'académie des Sciences, parrain du projet sur l'eau, a tenu une conférence très documentée sur la dynamique éco-évolutive à partir des poissons des lacs et des rivières en Afrique et dans les Caraïbes.

Tag(s) : #Comminges, #Canton de Salies, #Education, #Jeunesse, #Tourisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :