Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est quand qu'on va où?

A plusieurs reprises j'ai essayé d'attirer l'attention des politiques locaux sur les conséquences de leur choix autour du Comminges et plus précisément du canton de Salies.

Ce que j'essayais d'expliquer, aux élus locaux, député, maires.. c'est que ce n'est pas en injectant des millions d'euros (de nos impôts) sur un projet touristique (tel que l'abbaye de Bonnefont ou autre du genre) que l'on va redynamiser l'emploi sur le territoire. Combien d'emplois va créer ce projet? 2? 3? 5??

N'importe comment , quelle que soit la somme qu'on y injecte: 1M€, 2M€, 3M€... il faut bien comprendre que ça ne génèrera pas suffisamment d'emplois pour revitaliser et empêcher la désertification de ce territoire. On n'arrivera pas à retrouver le dynamisme d'avant les années du casino de Toulouse.

 

Il y a un outil ici sur ce canton, mais ce doit être pareil sur d'autres, comme Luchon par exemple.

Il y a les Thermes à Salies du Salat qui survivent. 1 500 curistes ou 1 600, c'est ce qu'il y a toujours eu depuis la baisse d'activités du casino de Salies. Aujourd'hui il semblerait qu'une nouvelle structure se mette en place pour sauver les Thermes, pour réhabiliter les Thermes qui sont anciens. Cette structure autour de la Région Occitanie, de la mairie de Salies et d'autres acteurs a pour but d'atteindre un seuil de rentabilité qui se situe aux alentours de 2 500 à 3 000 curistes.

C'est une bonne chose. Je suis sûre que ça marchera si ça se fait, si tout le monde joue le jeu, si on arrête ces querelles de "voisinage" entre élus ou chacun voudrait sa zone commerciale et parfois dans des lieux complètement improbables et inadaptés.

Si effectivement cette nouvelle structure autour des Thermes arrive à se concrétiser, ce seront des dizaines d'emplois directs qui seront créés. Et des dizaines d'emplois induits également: commerces, hébergement, plus de monde au Casino et donc plus de rentrées d'argent. Les Thermes de Salies, d'avant l'avènement du casino de Toulouse, employaient du personnel de tout le canton et des cantons voisins. Ce sera la même chose si ça repart.

Alors messieurs et mesdames les politiques locaux, injectez l'argent de la Communauté dans cette réalisation .

Le tourisme viendra tout seul si les Thermes repartent.

 

Ou trouver 3 000 curistes? ! Dans la Métropole toulousaine.

A condition que tout soit attractif pour les faire venir.

L'accueil en priorité! pas du personnel des Thermes car les curistes qui viennent en sont très satisfaits. Mais des Commingeois en général. Eh oui! je n'invente rien! Lors de la réunion à Salies il y a 2 mois pour la préparation du Salon Destination Comminges, c'est le premier constat qui  a été émis devant l'assemblée réunie, le premier constat sur le peu de chaleur de l'accueil vis à vis des "étrangers". C'est un constat National, mais on n'y coupe pas! les Espagnols sont chaleureux, les Italiens, les Allemands, les populations maghrébines... mais nous Non... Alors faudrait faire un effort, et surtout du coté des commerçants.

Pour faire venir les 3 000 curistes il faut des routes... eh oui... comment allez-vous à Biarritz? à Toulouse? à Narbonne? par les voies départementales? qui se déplacent aujourd'hui sur de grandes distances par des voies départementales? Si ce n'est bien sûr pour le travail, les courses, l'école... destinations de proximité.

Grosse connerie que d'avoir refusé cette 2 x 2 voies entre Saint-Martory et l'Ariège. Car qui va habiter aujourd'hui à Castagnède, Touille, Urau, etc... ? personne. Alors que si l'accès avait été fait tous ces villages aujourd'hui ne souffriraient pas du dépeuplement. Saint-Martory - Castagnède par une autoroute ou même une 2 x 1 voie comme celle de l’Ariège ça prendrait combien de temps? 5 minutes. Alors qu'aujourd'hui c'est pas loin de 20 minutes...On met 35 minutes pour faire Saint-Martory - Toulouse et 20 minutes pour faire 15 kms....

Il faut arrêter avec cette façon de voir les choses. Aujourd’hui les villages se vident. En 1983 lorsqu'on a acheté à Cassagne il y avait 660 habitants aujourd'hui on tombe à 40 de moins et surtout il y avait 6 commerces et aujourd'hui zéro. Les jeunes sont partis. Les commerces ont fermés, alors qu'avec une ouverture rapide sur l'A64, les constructions, les ventes immobilières auraient repris et avec elles les commerces, artisanat, etc...

Regardez l’Ariège. Ils ont un essor économique important ces dernières années. Tout l'axe Toulouse, Pamiers, Foix, Tarascon, l'Andorre , L’Espagne a pu se développer. Pareil du côté de Foix, Mirepoix, Bram... Vous pensez qu'en gardant des départementales ça aurait été pareil?

Mes propos déplaisent aux élus. Je vous demande juste de vous remettre en question, de ne pas jouer avec notre argent.

Participez à la grande structure qui devrait faire du canton de Salies et de la Communauté CGS un pôle économique important.

J'ai vu également qu'à l'ordre du jour de la CC il y avait le rachat du lac de Touille Là aussi un projet qui aurait dû être mené à bien il y a 30 ans, lorsqu'on voit l'afflux de population vers le moindre lac ou point d'eau actuellement dès que la température grimpe!.

Il y a du pain sur la planche! mais ça ne sert à rien de s'éparpiller.

Après bien sûr je n'y peux rien contre les immanquables règlements de comptes....! à nos frais... entre élus.

A l'échelle de l'éternité, hein? qu'est ce qu'il vaut mieux? faire avancer l'avenir ou rester dans son immobilisme? et dans cet obscurantisme.

Autrefois le Couserans 2016

Autrefois le Couserans 2016

Tag(s) : #Comminges, #Canton de Salies, #Salies du Salat, #Ariège, #Saint-Martory, #Haute-Garonne, #Thermalisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :