Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

,

Politique - Conseil communautaire

La compétence «petite enfance, enfance, jeunesse» a fait l'objet d'un débat./ Photo DDM archive Jal
La compétence «petite enfance, enfance, jeunesse» a fait l'objet d'un débat./ Photo DDM archive Jal

Précédé par l'intervention de Carole Delga, le dernier conseil communautaire a soulevé deux points qui ont fait débat.

Tout d'abord, la généralisation de la compétence «petite enfance, enfance, jeunesse», et l'organisation des temps péri et extrascolaires. Les anciennes intercommunalités avaient seulement la compétence petite enfance, il s'agissait donc de généraliser cette compétence facultative, de faire l'évaluation des charges après la prise de compétence. Jean-Louis Puissegur objecte que cela va atteindre les budgets sans que cela ait été budgété.

Émilie Subra lui rétorque : «La part enfance fait partie des fondamentaux économiques pour le développement du territoire, pour l'égalité des traitements. Il faut savoir si on veut des EHPAD et de belles routes, ou si l'on préfère miser sur l'enfance qui est l'avenir.» Beaucoup d'élus s'interrogent sur ce positionnement sans l'avoir chiffré. «On ne peut laisser le personnel dans l'incertitude de leur devenir, il est urgent de décider. Lorsqu'on mutualise les actions, on fait des économies et cela ne reviendra pas plus cher pour l'intercommunalité. Cette qualité de service peut être un pôle d'attractivité pour les parents à s'installer ici.»

Dans le cadre du Plan Alimentaire Territorial (PAL), il est acté que le président Loïc Leroux de Bretagne signera une convention avec les deux intercommunalités Pyrénées Haut Garonnaise et Cagire, Garonne, Salat. Ceci afin de relever le défi de rapprocher la production locale et la demande alimentaire, de répondre a ses besoins en quantité, de favoriser donc les circuits courts, les produits de qualité, bio et locaux. Dans cette perspective, il est voté une participation à l'étude d'une couveuse maraîchère sur Blajan. Une étude sur les deux seuls abattoirs de la Haute-Garonne (Boulogne et Saint-Gaudens) est engagée pour créer une filière viande locale avec des démarches qualité (label rouge, saveur occitane…). Le deuxième point qui a suscité débats a été l'élaboration du Plan Local d'Habitat sur la communauté et surtout la délimitation de chaque périmètre.


Cri d'alarme de Jean-Louis Puisségur président de l'AMF

Jean-Louis Puissegur a souhaité réagir sur son intervention en conseil communautaire.

«Si j'ai réagi violemment sur la généralisation de la compétence petite enfance, enfance, jeunesse, et temps péri et extrascolaires, ce n'est pas tant sur le principe que sur le fond. Bien sûr que je veux le meilleur pour nos enfants et le plus égalitaire pour tous afin que tous aient les mêmes chances dans la vie. Pas à n'importe quel prix. Comment ne peut-on pas évaluer les coûts, faire un chiffrage. Ce principe était en vigueur dans le Saint-Gaudinois, ne pouvait-on s'appuyer sur ces données pour faire une projection ? On ne peut qu'avoir un préjugé favorable puisque cela touche au scolaire, malheureusement pas chiffré et cela aura forcément un impact sur le budget. Quand on augmente les compétences on augmente les charges. Comment pourra-t-on aider les entreprises à s'installer si les caisses sont vides ? En les surtaxant ? L'avenir des communes et des intercommunalités est sombre avec la suppression de la taxe d'habitation. Dans les intercommunalités. Où ils ont pris cette compétence, cela représente 7 % des ressources par an, sur trois ans. Comme nous n'avions pas de chiffrage nous n'avons pas pu en discuter dans les conseils municipaux, je le trouve dommageable. Impression que l'on veut se couper de la base mais en fin de compte c'est toujours le citoyen qui paye. Ne pouvait-on pas envisager d'autres solutions, peut-être moins coûteuses mais de qualité ? Dans l'urgence on vote sans en avoir pesé les conséquences».

Tag(s) : #Comminges, #Saint-Gaudens, #Jeunesse

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :