Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Eglise du Sacré Coeur
Eglise du Sacré Coeur

Eglise du Sacré Coeur

PLUS DE PHOTOS ICI

 

Tourisme et patrimoine

(voir article Dépêche ICI)

Aujourd’hui l’église utilisée par les fidèles est celle se trouvant sur le boulevard des Thermes. Il s’agit de l’église du Sacré Cœur édifiée en 1960, de style moderne. Elle a été réalisée suivant les plans de l’architecte Pierre Vago (architecte de la basilique souterraine de Lourdes). Sa forme ovale et ses vitraux en font une curiosité appréciée de tous.

Auparavant, jusqu’au milieu du 20ème siècle, c’était Notre-Dame de la Pitié qui était l’église paroissiale. Adossée aux murs du château dans la vieille ville, son emplacement ne la met pas en valeur, mais il faut savoir que lors de sa construction la ville de Salies était resserrée entre la colline du château et le lit du Salat. Celui-ci était beaucoup plus rapproché du coteau qu’il ne l’est actuellement. Ce qui explique l’emplacement de l’église ainsi que celui de la vieille ville et ses ruelles étroites.

La plus connue reste la chapelle castrale que toute personne arrivant sur la ville peut découvrir sur la motte féodale surplombant Salies. Il s’agit d’une chapelle faisant partie de la forteresse des comtes du Comminges, (Xème et XIème siècle), une petite église en ruine, la chapelle Sainte Germaine. Elie Vintrou, directeur d'école, dans son livre "A la découverte de Salies" publié en 1980, rapporte que "chaque jour, à l'heure de l'Angélus, malgré les neiges de l'hiver ou les ardeurs d'un soleil d’Afrique, une femme, la carillonneuse, gravit le sentier de la colline, ouvre le sanctuaire désert et fait résonner le bronze." Aujourd'hui le carillon continue de résonner mais il est électrifié. En 2012 son clocher sera équipé d'un paratonnerre à dispositif d'amorçage qui va couvrir les alentours. (voir article Ici)

Et la quatrième église? Elle s’appelait l'église Saint-Pierre. C'était la plus ancienne des églises de Salies, car selon les recherches d'Elie Vintrou, cette église se trouvait dans le cimetière. Or celui-ci est situé dans le quartier de l'agglomération primitive, celui de la source salée déjà exploitée par les Romains. Déjà au 1er siècle de notre ère, la région était évangélisée : « Saint Saturnin fut l'envoyé des apôtres dans notre région. Il bâtît un oratoire à Saint Gaudens qu'il dédia à Saint Pierre. A une date inconnue Saint Pierre devint un des patrons de Salies, peut-être le plus ancien. De l’église Saint-Pierre qui lui fût dédiée il ne reste rien. Elle fût détruite par un incendie. Les ruines elles-mêmes ont disparu ».

Mais si vous entrez dans le cimetière, vous trouverez une chapelle construite au XIX ème siècle. Comme indiqué sur la place apposée sur le mur, cette chapelle fût bâtie à la place de l'ancienne église « Monsieur Saint Pierre » et démolie pendant la Révolution en 1794. En 1933 la Municipalité y aménagea un ossuaire pour recevoir les corps des soldats originaires de France, du Tonkin, de Madagascar, du Maroc... décédés à l’Hôpital Militaire voisin et enterrés dans le cimetière. A l’emplacement de chaque sépulture une plaque scellée dans le sol porte un nom pour rappeler la mémoire de ces combattants de la Grande Guerre.

Qui était le Monsieur Saint-Pierre mentionné? Était-ce le saint apôtre de Jésus dont parle Elie Vintrou ou quelqu’un d’autre ? Mystère !

Tag(s) : #Comminges, #Canton de Salies, #Salies du Salat, #Patrimoine, #Tourisme

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :