Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Salies -Philippsthal - 44 ans de jumelage déjà
Salies -Philippsthal - 44 ans de jumelage déjà
Les salisiens en haut de la montagne de sel de Philippsthal (photo Zoé Gauthier)

Les salisiens en haut de la montagne de sel de Philippsthal (photo Zoé Gauthier)

L'amitié entre salisiens et Allemands renouvelée (photo Zoé Gauthier)

L'amitié entre salisiens et Allemands renouvelée (photo Zoé Gauthier)

Article paru sur la Gazette du Comminges du 1er août 2018

La route est longue, 1407 kilomètres, entre les deux communes de Salies du Salat et de Philippsthäl. Mais si les moyens actuels de transport permettent d’abolir les distances, abolissent t’ils pour autant les préjugés ?

44 ans d’échanges entre français et allemands. La Charte du jumelage a été signée en 1974, alors que le Mur de la Honte partageait l'Allemagne en deux et que la petite commune de Philippsthal faisait elle aussi les frais de ce partage. Philippsthal que les salisiens ont découvert en 74 traversée par le Mur, dont ils ont suivi en 89 la réunification et avec qui, depuis 29 ans, Est et Ouest réunis, ils continuent à partager et découvrir leur culture.

Cette année encore 26 habitants du canton de Salies du Salat ont fait le déplacement pour une dizaine de jours dans la Hesse. Un renouveau parmi les participants, car hormis les cinq « anciens » qui en étaient à leur 4ème, 5ème ou 6ème voyage, c’était une nouveauté pour les autres : 5 ans pour le plus jeune, 77 ans pour le plus âgé, il était temps que les effectifs rajeunissent. C’est chose faite.

44 ans : autant dire une grande page de l’histoire de l’Allemagne, mais avant tout de l’Europe et de sa construction. Au cours du séjour, nombreux seront les intervenants qui mettront l’accent sur l’importance de cette cohésion européenne afin de promouvoir la démocratie, la solidarité et la fraternité : Ralf Orth maire de Philippsthäl, Torsten Warnecke membre du parlement de la Hesse et Martina Werner Députée au Conseil Européen.

Pour beaucoup de français ce voyage avait une valeur pédagogique, découvrant en premier la dure réalité des habitants des deux villages limitrophes Vacha en Thuringe et Philippsthäl en Hesse, séparés pendant 28 ans. Visite du musée de la frontière à Philippsthal, explications données sur le pont de la Liberté situé entre les deux villes, excursion jusqu’à la frontière RDA – RFA  d’abord à Vacha et ensuite au Point Alpha ou tous purent découvrir les conditions de vie de part et d’autre du mur, la base américaine et le mirador russe. Une journée éprouvante et tristement instructive avec la visite du camp de concentration de Buchenwald : une fois de plus, ce fût là une pierre apportée à la nécessité de maintenir une Europe unie afin que ne se reproduisent plus toutes ces exactions.

Le jumelage c’est aussi heureusement la convivialité, les échanges lors des repas pris en commun, chacun s’efforçant dans sa langue la plus adaptée de se comprendre. Ce fût ainsi que l’italien ou l’anglais détrônèrent le français et l’allemand lors des discussions !

Après Jacques Hennebois, président du Comité de Jumelage français c’est Jean-Pascal Ricart qui depuis un an mène la barque de ces échanges et du côté allemand Gudrum Sachse. Tous deux sont à pied d’œuvre pour qu’en 2019 l’échange continue avec la venue des Philippsthaler.

Tag(s) : #Comminges, #Canton de Salies, #Salies du Salat, #Philippsthal, #Allemagne

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :