Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bien noter : le collier blanc autour du cou ne doit pas être entièrement fermé pour un canard de Rouen de race pure./  Photo DDM, Z. G.
Bien noter : le collier blanc autour du cou ne doit pas être entièrement fermé pour un canard de Rouen de race pure./ Photo DDM, Z. G.

Si l'on en croit la chanson populaire qui dit que «derrière chez nous y a un étang, trois beaux canards y vont nageant», on ne serait pas loin de la vérité en se rendant chez Jean-Claude Girard à la ferme d'Espancousses à Salies-du-Salat. Sauf que les canards ne vont pas par trois mais par dizaines : canards de Rouen, de Barbarie ou mulards. C'est un canard français de Rouen, de son élevage qui a été primé aux dernières Pyrénéennes à Saint-Gaudens, classé Super Champion dans la catégorie des vieilles races de volailles. Un bel animal de 3,930 kg, au «très bon port, de très bonne longueur, une très bonne masse pour un jeune, de beaux yeux, bec et tarses, une belle tête et collier, un beau cou et un bon miroir (le miroir étant les petites plumes bleues sur les ailes), qui a reçu l'approbation du juge des volailles Benjamin Gayrard.

Pour Jean-Claude Girard, c'est une grande satisfaction car avant d'obtenir un tel prix il faut de la patience comme il l'explique : «cela fait une dizaine d'années que j'élève des canards de Rouen. Au début j'en ai acheté dans le Gers et d'années en années j'ai amélioré la race en achetant d'autres reproducteurs. En particulier j'ai rencontré du côté d'Auxerre un vieil éleveur qui avec ses canards de Rouen accumulait les coupes, notamment de champions d'Europe. J'ai donc acheté deux mâles et une femelle que j'ai croisés avec les miens. L'an dernier j'ai eu une cane qui a été primée à Saint-Girons, et cette année j'en ai plusieurs qui sont susceptibles d'être primés».

«Et ces canards, vous en mangez ?» «Oui ! J'en sélectionne six ou sept pour la reproduction et les expositions. Les personnes m'en achètent pour la reproduction, car la propriété des «Rouen», si on les croise avec un mâle de Barbarie, est qu'ils vont donner des beaux mulards. Et cela est important pour les amateurs de foie gras : le Barbarie on peut le gaver et on a un foie gras de poids moyen, avec le mulard on obtient un foie gras plus gros, il est plus facile à gaver et est idéal pour des magrets et de bons canards gras. Le canard de Rouen par contre est un des meilleurs canards à faire rôtir».

Contact : 06 51 77 46 32. 22, route d'Espancousses la Tussole 31260 Salies-du-Salat.

Tag(s) : #Agriculture, #Salies du Salat, #Comminges, #Canton de Salies

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :