Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

,

Société

Jean-Pierre Duprat, maire de Salies-du-Salat, tient le cahier de doléances qui est ouvert jusqu'au 15 janvier./ Photo DDM
Jean-Pierre Duprat, maire de Salies-du-Salat, tient le cahier de doléances qui est ouvert jusqu'au 15 janvier./ Photo DDM

Le système des cahiers de doléances est en place dans les mairies. Salies-du-Salat fait partie de celles qui ont souhaité le mettre en place. Le maire, Jean-Pierre Duprat, a ouvert ce cahier le 17 décembre dernier. «Un cahier ouvert à tous les citoyens qui souhaitent s'exprimer, de la commune ou des environs (aux heures d'ouverture du secrétariat). C'est aussi l'occasion de prendre un peu le pouls de la population et des administrés», commente – t-il.

Les habitants du village et des communes voisines ont joué la transparence en notant leur nom et adresse avant chaque écrit. Une remarque importante après tous les posts et commentaires que l'on a pu voir surgir pendant le dernier conflit des Gilets jaunes sur les réseaux sociaux, ou des pseudos ont permis à certains de tenir des propos haineux et injurieux, sous couvert d'anonymat.

Des revendications liées au monde rural

Quelles revendications, propositions ressortent de ces quelques feuillets ? Beaucoup sont liés aux problèmes du monde rural.

La santé : «Elle n'est pas quantifiable, remettons des médecins partout où il en manque.»

Les déplacements : «Pour se rendre dans les villes moyennes, comme Aspet, Saint-Gaudens, il serait important de réaliser des moyens de transport publics (bus, trains), ce qui réduirait la pollution, rétablirait des services et échanges économiques (marchés, offres culturelles, tourisme…).»

«Construire une vraie gare routière à Saint-Gaudens sur les emprises SNCF non nécessaires proches du bâtiment des voyageurs.» La ligne Montréjeau-Bagnères de Luchon fait débat : «Près de 70 M€ pour remettre en service ferroviaire l'axe Montréjeau-Luchon (flux de trois voyageurs par train).»

«Revenir aux 90 km/h sur les routes».

Les retraites : «Arrêtons de prendre aux retraités.» Ou encore «des retraites indexées sur les salaires.»

La planète : «Pensez à ce que nous laissons aux générations futures : rien sinon le désastre pour des intérêts financiers. Revoyons les choses en remettant tout à plat.»

Politique : Maintien des départements, diminution du nombre de conseillers régionaux, fusion des communes dont la population est inférieure ou égale à 500 habitants. Et enfin un avertissement : «Attention, vous ouvrez les portes aux extrêmes.»

Dans la Gazette du Comminges du 9 janvier 2019

Le système des cahiers de doléances est en place dans les mairies, tout au moins dans celles qui ont souhaité répondre à l'appel de l'Association des Maires de France.

Salies du Salat en fait partie et Jean-Pierre Duprat a ouvert ce cahier le 17 décembre dernier, un cahier ouvert à tous les citoyens qui souhaitent s'exprimer, de la commune ou des environs.

Celui-ci sera transmis à l’association des maires de France qui centralise tous les cahiers le 15 janvier prochain.

Pour Jean-Pierre Duprat c’est aussi l’occasion de prendre un peu le pouls de la population et des administrés : « les maires doivent être à l’écoute de leurs administrés. Il y a dans les revendications écrites des propositions intéressantes. Tout le monde a le droit de s’exprimer. »

Des pages manuscrites débutent le cahier. Les habitants du village et de communes voisines, ont joué la transparence en notant bien leur nom et adresse avant chaque écrit. Une remarque importante après tous les post et commentaires que l'on a pu voir surgir pendant le dernier conflit social des Gilets Jaunes sur les réseaux sociaux, ou des pseudos ont permis à certains de tenir des propos haineux, injurieux, sous couvert d'anonymat.

Quelles revendications, propositions, remarques ressortent de ces quelques feuillets? Tous sont liés aux problèmes du monde rural :

La santé: "elle n'est pas quantifiable, remettons des médecins partout où il en manque."

Les déplacements : "pour se rendre dans les villes moyennes, villages comme Aspet, Saint-Gaudens.. il serait important de réaliser des moyens de transports publics (bus, trains), ce qui réduirait la pollution, rétablirait des services et échanges économiques (marchés, offres culturelles, tourisme...). Si le souhait est de voir se "réanimer" les villages dont Salies du Salat, il faut permettre une meilleure circulation, mobilité, à moindre coût, favorables à la population de tout âge, inventer un "passeport".

D’autres réflexions encore : « construction d'une vraie gare routière à St Gaudens sur les emprises SNCF non nécessaires proches du bâtiment voyageurs. »

La ligne Montréjeau-Bagnères de Luchon fait débat: « près de 70M€ pour remettre en service ferroviaire l'axe Montréjeau-Luchon (flux de 3 voyageurs par train). Projet d'utiliser cet axe comme axe d'essais d'engins construits sur Tarbes, alors qu'il existe une voie ferrée entre les usines de Tarbes et Bagnères de Bigorre… »

Les retraites : "arrêtons de prendre aux retraités." Ou encore « Retraites indexées sur les salaires, ce qui permettrait aux revenus des retraités et des actifs d'avancer à la même retraite. »

Planète: "pensez à ce que nous laissons aux générations futures: rien sinon le désastre pour des intérêts financiers. Revoyons les choses en remettant tout à plat."

Sur le plan National : maintien des Départements, diminution drastique du nombre de Conseillers Régionaux, fusion des communes dont la population est inférieure ou égale à 500 habitants. Retraite obligatoire à l'âge de 70 ans pour le président de la République, 1er ministre, ministres, secrétaires d'Etat, députés et sénateurs. Revenir aux 90km/heure sur les routes.

Les aides : « arrêtons l’assistanat. Remettez les gens au travail »

La culture : trop de pubs, plus de programmes culturels

Et enfin un avertissement : « Attention, vous ouvrez les portes aux extrêmes. »

Tag(s) : #Canton de Salies, #Comminges, #société

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :