Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean-Pierre Duprat s'adresse aux salisiens réunis dans la salle socio-culturelle. /  Photo DDM
Jean-Pierre Duprat s'adresse aux salisiens réunis dans la salle socio-culturelle. / Photo DDM

Les traditionnels vœux de la municipalité de Salies-du-Salat ont commencé jeudi en s'adressant en premier aux personnes de plus de 70 ans.

 

Chaque année de plus en plus de Salisiens viennent profiter de cette journée conviviale partageant repas, musique et danses tout en restant informé des dernières actualités de la ville.

Le maire Jean-Pierre Duprat n'est pas revenu sur le bilan de l'année 2018. Par contre les projets pour 2019 ont été évoqués : «il va y avoir des changements avec une nouvelle gendarmerie, qui sera située à côté de la salle des fêtes. Le dossier est déposé et nous donnerons le terrain. Il y aura un nouveau centre de secours car celui en ville devient obsolète. Pour la station d'épuration, le terrain est acheté. La fibre optique avec Numérique 31 et la centrale à Salies arrivera d'ici un an et demi. Ce qui pourrait permettre à des entreprises de venir.»

Les thermes, un sujet brûlant

Le projet des thermes : il reste un sujet «brûlant». «On avance avec une fréquentation moyenne en hausse depuis notre arrivée de 8 %. Il faut que Salies redevienne la station thermale d'importance qu'elle était. Pour cela il faut relever les manches et donc on espère avoir des réponses prochainement sur ce projet et sur qui nous suivra dans notre démarche.»

Ceci dit la vie de la commune doit continuer et les travaux également. «On n'augmentera pas les impôts car déjà la plupart des travaux sont subventionnés par le conseil départemental, la région ou l'État et d'autres ne sont pas affectés au budget communal comme la gendarmerie ou la station d'épuration.»

Il reste un point compliqué qui n'a pas été évoqué officiellement mais qui a été largement débattu au moment du repas : celui de la future maison de santé. «Où sont les médecins qui devraient l'occuper ? Il faudra que quelqu'un mette à disposition des logements pour leurs familles. Ailleurs tout est proposé gratuitement ou sinon doit-on salarier des médecins». La situation est problématique : des jeunes couples avec enfants se voient refuser les soins chez des médecins qui sont complets, des personnes âgées dont les médecins ont pris la retraite se retrouvent également démunies. Il faut trouver une solution et ce dès 2019.

Tag(s) : #salies du salat, #canton de salies, #Comminges

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :