Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié le 7 Février 2019, 07:47am par les Niouzes de Sainte-Croix

Catégories : #Ariège, #Couserans, #Ste Croix et Vous, #Arts

Jean Paul Loubes sera en dédicace le samedi 9 Février à la Mousson à St Girons de 10h à 12h30

 

Jean Paul Loubes "Le dernier Charron" la vie de son grand père  qui vivait à Ste Croix volvestre ! Dans ce recueil, l'auteur apprend la surprenante Inscription à l’Inventaire des Bâtiments de France des ruines de l’abbaye du village de son enfance. L’édifice au toit effondré n’est autre que la « maison » où, enfant, il a vécu.

La famille Loubes presque au complet

Présentation du dernier ouvrage de Jean Paul Loubes "Le dernier Charron" la vie de son grand père  qui vivait à Ste Croix volvestre ! Cet ouvrage était donc présenté officiellement par le foyer rural où Maryse Loubes et l'auteur ont lu des passages du livre.

Dans ce recueil, l'auteur apprend la surprenante Inscription à l’Inventaire des Bâtiments de France des ruines de l’abbaye du village de son enfance. L’édifice au toit effondré n’est autre que la « maison » où, enfant, il a vécu. Il revient alors hanter les ruines du grand vaisseau soudain promu au rang de Patrimoine et tente de retrouver dans ces décombres les bribes de son passé. Recueillant de pauvres vestiges ensevelis sous des épaisseurs de terre et de gravats, le voilà engagé dans ce qu’il nomme une « archéologie de soi-même ».  C'est donc avec le foyer rural que nous avons découvert cette belle histoire du grand père et du prieuré !

Lecture publique du dernier charron

 

L’auteur apprend la surprenante Inscription à l’Inventaire des Bâtiments de France des ruines de l’abbaye du village de son enfance. L’édifice au toit effondré n’est autre que la « maison » où, enfant, il a vécu. Il revient alors hanter les ruines du grand vaisseau soudain promu au rang de Patrimoine et tente de retrouver dans ces décombres les bribes de son passé. Recueillant de pauvres vestiges ensevelis sous des épaisseurs de terre et de gravats, le voilà engagé dans ce qu’il nomme une « archéologie de soi-même ». 
Jean le « dernier charron » habitait avec sa famille dans l’immense nef du XIIe siècle qui résonnait des notes claires de l’enclume et du bruit des machines. Le récit fait revivre ce grand-père et ramène à la surface le film d’un autre temps. Des personnages disparus ressurgissent et, avec eux, le temps de la liberté, de la civilisation des cabanes, de l’enfance. Un maître d’œuvre cistercien, Guillaume Balz, apparaît dans le récit, reliant les bâtisseurs du Moyen âge au labeur du dernier charron, dans ces murs où jadis nonnes et religieux ont prononcé leurs vœux. 
Dans l’église réduite à de hauts murs envahis par le lierre, le narrateur médite sur ces mots de Mauriac : « Pourquoi ne pas aimer notre enfance, pourquoi cette hargne contre ce qui nous a enrichi…pourquoi ne pas s’en remettre à l’amour dont nous sommes sortis ». Dans ce livre Jean-Paul Loubes évoque son enfance à Sainte-Croix et quelques personnages restés inscrits dans sa mémoire.  Il sera en dédicace sur le marché de Ste Croix le 17 Avril 2019

L’auteur.
Dans ses livres précédents, récits de voyage, recueils de poésie et de nouvelles, Jean-Paul Loubes emmenait le lecteur dans la Chine du Fleuve Jaune, sur les Routes de la soie, dans les îles de l’Atlantique du Nord ou sur les traces de Jack Kerouac en Amérique du Nord. Le dernier charron, est une quête du Premier Homme au cœur du village pyrénéen de son enfance, Sainte-Croix Volvestre.

 

Ce livre présenté en avant première sur ce site est  en vente dans toutes les bonnes librairies de France et d'Ariège ! A la Mousson et à La lettre à St Girons. Jean Paul viendra à Ste Croix présenter son  livre lors d'une soirée organisée par le Foyer rural le samedi 22 Décembre prochain à 15h30.


 

Tag(s) : #Vieuxmétiers, #Ariège
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :