Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mazères sur Salat - Jean-Claude Dougnac s'indigne: "Non à la violence, non à la haine"

Ils ne sont pas très nombreux les élus à souhaiter s'exprimer sur les violences, les propos haineux qui émaillent le quotidien des médias, depuis quelques mois.

Jean-Claude Dougnac, maire de Mazères sur Salat, a souhaité partager son indignation d'élu et de citoyen.

- L'augmentation de la violence, des actes antisémites, racistes, homophobes vous irrite?

- Oui. Une poignée d'extrémistes salissent les murs, les cimetières, lieux de culte, les monuments, les vitrines de certains magasins.

Carole Delga, présidente de la région Occitanie, a reçu un courrier le 15 février contenant des propos injurieux, antisémites et des menaces de mort. En tant qu'élu je l'ai assuré de mon soutien, de ma solidarité et de mon indignation. Je lui ai indiqué ma détermination pour être à ses côtés et aux côtés de tous ceux qui s'engageront pour mener les batailles contre ce fléau qui fait ressurgir le spectre de la peste brune et les années noires.

- Dans les revendications entendues dernièrement, et soi-disant justifiant cette violence, reviennent celles dues à la baisse du pouvoir d'achat. Qu'en pensez-vous?

- Les responsables de ces actes n'ont rien à voir avec la colère sociale qui s'exprime actuellement dans le pays. Comme toujours certains tentent de dévoyer l'exaspération populaire en faisant de "L'Autre" le Bouc émissaire des problèmes de nos concitoyens. Non, ce n'est pas à cause des Juifs, des immigrés, des réfugiés, des chômeurs si les usines ferment, si le pouvoir d'achat baisse, si les retraites diminuent ou si les maternités ferment. C'est le système qui génère l'inégalité, c'est à lui qu'il faut s'attaquer. Rien ne peut justifier de telles pratiques c'est intolérable, honteux.

- Quelles solutions pour y mettre fin?

- Leurs auteurs et ceux qui les encouragent quels qu'ils soient, doivent être retrouvés, jugés et sévèrement condamnés. La seule réponse citoyenne c'est de lutter contre la xénophobie, le racisme, l’antisémitisme et l'homophobie pour le Respect et le Droit à la différence. Les élus de la République doivent être respectés. Je vous appelle à vous indigner, à vous exprimer, à agir, à participer à toutes les initiatives pour un Avenir de paix et de liberté.

Z.G.

Envoyé à La Dépêche le 07/03/19

Intégralité de l'éditorial sur le bulletin municipal de Mazères mars 2019

Tag(s) : #Mazères sur Salat, #politique, #société
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :