Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DES PHOTOS ICI

  • Sandrine Bonzom et ses vaches Casta, dont Monjeta participante du salon parisien (photoDDM. ZG)

Sandrine Bonzom et ses vaches Casta, dont Monjeta participante du salon parisien (photoDDM. ZG)

Publié le , mis à jour

L'agriculture du canton de Salies-du-Salat était à l'honneur lors de «La Salisienne de l'élevage». Beaucoup de monde, d'animaux et de machines agricoles avaient été sollicités par Patrick Pintat président de l'ACVA (Association de Vulgarisation Agricole) et les Jeunes Agriculteurs.

Dès le vendredi un débat sur les veaux fermiers du Comminges a attiré les habitants avec la projection d'un documentaire réalisé par «l'association du veau sous la mère chez des éleveurs d'Occitanie».

Sous la Halle, la présentation avec fiche pédagogique des différentes races de vaches a retenu l'attention de tous. Le concours de veaux du dimanche a attiré nombre d'éleveurs.

Pas de fête sans le défilé des vieux tracteurs. Ils étaient 32.

Une mini-ferme a permis de faire découvrir des animaux de basse-cour originaux comme les poules soies ou les canards coureurs indiens.

Comment se porte l'agriculture sur le canton de Salies-du-Salat?

Les fiches techniques proposées par l'ACVA étaient fort explicites : la Surface Agricole Utile totale du canton est de 5 783 ha avec une moyenne de 66 ha par exploitation, dont 53 % en STH (surfaces toujours en herbe) et 26 % en culture. En foncier 37 % des exploitations ont un parcellaire morcelé. On est sur une dominante polyculture élevage, avec 53 % de bovin viande, 20 % de bovin lait, 8 % d'ovin viande, 3 % de caprin, 2 % d'apiculture. Les 14 % restants pratiquent du poly élevage.

66 % des exploitations ont un statut individuel (76 % sur le département) le reste étant en GAEC, EARL, SCEA, cotisant solidaire ou retraité. 78 % des exploitations individuelles reçoivent une aide de la famille.

La population agricole est vieillissante avec une majorité d'exploitants entre 50 et 75 ans et plus. 3/4 des exploitants sont des hommes. Les agriculteurs ayant moins de 50 ans sont plus diplômés que ne l'étaient leurs prédécesseurs. 30 % des agriculteurs sont pluri-actifs et 46 % ont exercé un autre métier.

On note également un manque de renouvellement agricole : 50 % des exploitations sont en phase de passation et 67 % d'entre elles sont sans repreneur. La pression foncière, le parcellaire morcelé et le relief chahuté semblent être les principaux freins au développement agricole local.

Tag(s) : #Agriculture, #Salies du Salat, #Canton de Salies, #Comminges
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :