Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • Une circulation importante sur la RD117 au centre-bourg de Mane/  photo DDM ZG
 

Une circulation importante sur la RD117 au centre-bourg de Mane/ photo DDM ZG

Publié le , mis à jour

Lors de la réunion d'information sur l'avancement du projet de contournement de Mane, le 12 mars dernier, le département et la mairie ont confirmé que le tracé choisi était celui empruntant l'ancienne voie ferrée, longeant l'actuelle RD 117.

L'association «Protégeons Mane» conteste ce dernier tracé : «le tracé présenté l'année dernière a été modifié et prévoit désormais la destruction des propriétés situées aux 40 et 40 bis avenue Tolosane», explique son président Olivier Bordes.

«Les Manois connaissent bien cette propriété située à l'entrée du village qu'ils appellent «le château» : construite en 1886, son parc est planté d'arbres centenaires (…) Dévier le précédent tracé de la deux voies de 15 m pour la détruire, c'est incompréhensible».

Un an de consultations

Pour le président de l'association, il y a une seule explication : «le Département souhaite aussi faire taire les opposants : les expropriations envisagées concernent le président, le vice-président et la secrétaire de l'association.» Contactés, les services du département répondent : «alors que la loi limite l'obligation de concertation à un mois (en l'occurrence, sur ce projet du 19 mars 2018 au 27 avril 2018), le Conseil départemental a choisi de prolonger d'un an le dialogue pour consulter plus étroitement les élus locaux, les professionnels et la population de Mane.

«Suite à la première réunion publique du 5 avril 2018 et aux remarques émises en séance ou au travers du site internet et des registres de concertation, un nouveau tracé a été étudié et a fait l'objet de vingt-deux rencontres d'échanges ou d'entretiens issus de demandes individuelles.

Lors de la réunion publique du 12 mars, les défenseurs du projet ont profité de sa présentation pour évoquer les consultations : «Le tracé présenté lors de cette réunion est issu d'un an de dialogue citoyen. Sur le secteur visé, proche de la zone commerciale et de l'avenue Tolosane, il reprend l'ensemble des demandes exprimées par les habitants et les professionnels concernés.»

À cette réunion, le propriétaire du bien mentionné ci-dessus, qui avait été rencontré au préalable par les services du département, est intervenu à plusieurs reprises sans évoquer à aucun moment la question des habitations à acquérir pas plus que leur caractère patrimonial.

Tag(s) : #Voirie, #Mane, #Comminges, #Ariège
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :