Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

de G à D Josiane, Pierre, Marjorie, Joffrey, Cédric, Dédé, Bernard - Jean-Pierre Roumat - Roger dans ses œuvres - Jacquot Massip et René Tréboute -
de G à D Josiane, Pierre, Marjorie, Joffrey, Cédric, Dédé, Bernard - Jean-Pierre Roumat - Roger dans ses œuvres - Jacquot Massip et René Tréboute -
de G à D Josiane, Pierre, Marjorie, Joffrey, Cédric, Dédé, Bernard - Jean-Pierre Roumat - Roger dans ses œuvres - Jacquot Massip et René Tréboute -
de G à D Josiane, Pierre, Marjorie, Joffrey, Cédric, Dédé, Bernard - Jean-Pierre Roumat - Roger dans ses œuvres - Jacquot Massip et René Tréboute -

de G à D Josiane, Pierre, Marjorie, Joffrey, Cédric, Dédé, Bernard - Jean-Pierre Roumat - Roger dans ses œuvres - Jacquot Massip et René Tréboute -

Pour fêter le troisième rassemblement en souvenir de la mémoire de « Coco » Jourda, les organisateurs ont dû s’exiler et quitter la ville qui a vu naitre et reposer notre ami « Coco ». Ce n’est pas de gaité de cœur que nous avons quitté Martres, la raison est si vile qu’elle ne mérite aucun commentaire, nous en resterons là.

Nous pouvons dire que cette journée a été une réussite totale, l’ambiance qui régnait était celle de la pétanque d’il y a 30 ans en arrière avec en prime du très beau jeu et de très belles parties.

La commune de Roquefort nous a accueillis à bras ouverts, le conseil municipal ainsi que son maire Jean-Bernard Portet nous ont facilité la tâche en nous prêtant les locaux communaux de la société de pétanque avec en plus l’aval et les bonnes grâces de son président Didier Duclos.

Tout était réuni pour que cette journée soit une réussite totale, le temps superbe, l’ambiance, l’organisation. La présence de Josiane et Geoffrey respectivement Sœur et fils de « coco ». La visite éclair de M. le maire occupé à la foire artisanale, il était accompagné de M Le maire de St-Martory. Notons aussi l’amicale visite de Zoé Gauthier et d’Hervé Boucleinville tous deux de la Dépêche du Midi, Zoé est aussi partenaire des « pap’ys pétanqueurs » et aussi le célèbre « KIKI » président de la pétanque St Martoryenne qui faisait équipe avec « Lolo » sa moitié (hi hi). Sylvain Rougas Président de la pétanque Manciousaine. Dans les spectateurs les frères Ducros Joseph (dit jojo) et Maurice (l’âme du village).

98 pétanqueurs venus de tout le département, la présence d’un triple champion de France Jean-Michel Ferrand accompagné du non moins célèbre Georges Gayraud, Gilbert Savini champion de France vétérans par équipes, Pierrot Gales ancien finaliste du mondial « la Marseillaise » Gérard Avoustin ½ finaliste de championnat de France à Cannes en 1971et une foule de très bons joueurs, Jacquot Massip et René Tréboute deux anciennes légendes du Football régional ainsi que Gilbert Sirgant représentaient l’association des diables rouges, si chère à « Coco ».

Nos remerciements sont nombreux à commencer par M le maire de St-Martory Raoul Raspaud qui nous a fourni gracieusement tables et bancs pour le repas, la famille Franques, Ghislaine, Robert et Benoît (sans eux le bon déroulement aurait été plus compliqué), Patrice Brun transport du matériel (aller et retour) Bernard Piedras au graphique, Patrick Huguet et sa sœur, Joëlle Guichereau ( partout à la fois), Philippe Duchein de la maison Obut partenaire qui a offert une paire de maillots à la doublette gagnante, les commerçants avec les nombreux lots de la tombola, sans oublier le grand nombre de bonne volonté pour placer et ranger tables et bancs, dans ceux-ci la famille Rives Gauthier et Thibaut (je m’y ferai jamais pour les reconnaitre). Comment ne pas parler du turbulent traiteur Roger et sa légendaire paella plus sa goutte qui a fait déborder le vase, le fromage de Pascale ( domaine d’Estraous) sans oublier le pain et la tarte de chez Dedieu à Salies-du Salat et le merlot de Claude.

Remercions aussi le bougon Sauveur et la patiente Marie Claire pour leur amicale implication et le prêt des deux magnifiques panneaux du souvenir.

Petite anecdote de cette journée, par cette canicule un jeu de trois boules enfermées dans leur étroite sacoche décida de se rafraichir à l’estaminet local, leur propriétaire ne put se résoudre de le laisser partir seul il décida de l’accompagner et il y rencontra un ami qui tenait le manche du parasol de la dite buvette afin de préserver l’ombre si chère à Joëlle la serveuse maison. Malheureusement l’ombre tourna en même temps que le soleil et la tâche de gardiennage furent de plus en plus durs, ce qui allongea la station debout de plus en plus pénible, heureusement pour faire face à ce calvaire insupportable le houblon fit office d’agent salvateur. Résultat de ces interminables labeurs le pauvre sac et les pauvres boules furent oubliés au pied de l’abreuvoir et furent sauvées par Joelle qui les mit à l’abri afin que le distrait proprio puisse les récupérer le lendemain.

Tout ça pour vous dire que nous avons passé une magnifique journée, « Coco » tu peux être fier du souvenir que tu as laissé dans nos cœurs, il demeure toujours vivace et sincère il est à ton image, repose en paix mon ami, nous ne t’avons pas oublié. 

Mimile Duepyron 

Tag(s) : #pétanque, #Canton de Salies, #Roquefort sur Garonne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :