Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
  • La statuette de Sainte-Matrone dans l'église paroissiale./  Photo DDM, Z. G.

La statuette de Sainte-Matrone dans l'église paroissiale./ Photo DDM, Z. G.

Publié le , mis à jour

Bientôt les fêtes du Patrimoine les 21 et 22 septembre prochains à Mazères-sur-Salat.

Quelqu'un qui attend certainement ces fêtes avec impatience ? Sainte-Matrone, ou tout au moins la statuette de la Sainte. Elle devrait rejoindre le chœur de l'église du village pour ces journées après avoir été restaurée et retrouvé son éclat d'origine.

Toute une histoire que celle de la Sainte. Comment a-t-elle atterri à Mazères ? Pour cela, il faut se référer au livre de Louis Ferré (la chapelle Sainte-Matrone revisitée) qui nous raconte l'histoire de la Sainte, née du côté de la Grèce et celle de la chapelle qui lui est dédiée sur les hauteurs de la commune.

«Matrone vivait au service d'une certaine Pautilla, épouse du général de la garnison de Thessalonique, en mer Égée au fond du golfe de Salonique. Pautilla était juive et fréquentait la synagogue. Matrone qui était chrétienne devait se cacher pour prier. Les autres servantes la dénoncèrent à leur patronne, qui fit frapper Matrone, mais à chaque fois ses blessures étaient miraculeusement guéries. Un jour pourtant elles eurent raison de sa robustesse : Matrone mourut en rendant grâce à Dieu. Pour répondre à l'éclat des miracles qui lui étaient dus au début du IVe siècle, l'évêque Alexandre fit bâtir au cœur de Thessalonique, une église qu'il dédiera à Sainte Matrone et où il fera déposer sa dépouille.»

L'histoire reprend au XIXe, où un manuscrit datant de 1854, reprenant la tradition orale, et écrit par un érudit local, Just Milhau, explique pourquoi la chapelle aurait été construite à Mazères et dédiée à la Sainte : «un riche marchand voyageant en mer Égée essuya une forte tempête. Voyant alors l'équipage implorant une Sainte de Thessalonique qu'il ne connaissait pas, il joignit ses prières à celles des marins. Au plus fort du danger, notre voyageur fit le vœu d'élever une chapelle dans son pays si par son intercession et celle de l'équipage, le navire arriverait à regagner son port».

Ce qui fût le cas. Grâce à la sainte ou à la dextérité de l'équipage ? En tout cas de retour au pays, et en l'occurrence au village de Mazères, il tint sa promesse et fit bâtir la chapelle.

Rendez-vous aux fêtes du patrimoine pour en savoir plus.

Z.G

Tag(s) : #Comminges, #Mazères sur Salat, #Patrimoine
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :