Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un article en hommage au professeur André Gouazé, article suggéré par un habitant de Mazères sur Salat.

André Gouazé était né à Mazères le 9 mai 1927 et est décédé le 27 mars dernier.

BIOGRAPHIE & INFORMATIONS

Nationalité : France
Né(e) le : 9/05/1927

Biographie :

André GOUAZÉ, ancien élève de l'École de Santé Navale et de la Faculté de Médecine de Bordeaux, Médecin de la Marine puis Professeur d'Anatomie et Neurochirurgien des Hôpitaux, Doyen de la Faculté de Médecine de TOURS (1972-94), Membre du Conseil National des Universités (1969-94), Président de la Conférence Nationale des Doyens (1980-94), Membre du Haut Conseil de la Francophonie (1985-2002).
Président Fondateur (1981) et Directeur Général (1998) de la Conférence Internationale des Doyens et des Facultés de Médecine d'Expression Française (CIDMEF)

 

 

Source : http://www.santetropicale.com/

 

Hommage au Pr André Gouazé ancien doyen de la fac de médecine

Hommage de Saint-Cyr au professeur Gouazé.

Hommage de Saint-Cyr au professeur Gouazé.
© Photo NR

 
La disparition, le 25 mars, du Pr André Gouazé, a profondément meurtri la communauté médicale de Touraine. Le doyen de la faculté de médecine, Patrice Diot, lui rend hommage.
« Le Pr André Gouazé incarnait une faculté tournée vers l’avenir, appuyée sur des traditions, porté par l’esprit visionnaire qu’il avait inscrit dans son ADN. Après avoir débuté sa carrière à l’École de médecine de Poitiers, André Gouazé arrive à Tours en 1956 en tant que maître de conférences agrégé d’anatomie. Il y fait venir ses camarades Henri Soutoul et Jacques Laffont, eux aussi médecins de marine. Il est promu professeur d’anatomie en 1960. L’École de médecine devient faculté de médecine en 1962. Il est nommé neurochirurgien des hôpitaux, chef de service au CHU de Tours en 1971 et doyen de la faculté de médecine de Tours de 1972 à 1994. »
« Respect » et « affection »« Son charisme est fascinant, poursuit Patrice Diot. Il enseigne une anatomie intégrée, craie à la main, appuyé sur son magnifique ouvrage de neuro-anatomie qu’il offre chaque année à ses étudiants. Son talent est tel que la leçon est mémorisée à la sortie même de l’amphithéâtre. Aux étudiants, il inspire naturellement le respect et une forme d’affection, dont témoignent ses représentations toujours bon enfant dans La Gouazette, le journal des carabins tourangeaux de l’époque. »
Patrice Diot rappelle qu’André Gouazé était « membre du Haut Conseil de la Francophonie, commandeur dans l’ordre national de la Légion d’honneur, grand officier dans l’ordre national du Mérite, docteur honoris causa de nombreuses universités étrangères. Il a écrit plusieurs ouvrages parmi lesquels « Une certaine idée du pouvoir médical », Prix santé en 1993. »
Ses obsèques ont eu lieu mercredi 1er avril dans la plus stricte intimité. Mais un hommage public lui sera rendu ultérieurement.
NDLR : en 1977, le professeur Gouazé s’était opposé au projet de numerus clausus, sachant alors que la France connaîtrait, quelques années plus tard, une pénurie de médecins.
 
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
 

Abonnez-vous pour 1€ le 1er Mois, Sans Engagement

Activez votre accès illimité à tous les articles

JE M'ABONNE
LIEU(X)
Site Tonnellé

C'est avec une très grande tristesse que nous vous faisons part du décès du Professeur André Gouazé, ancien doyen emblématique de la faculté de Médecine de Tours.

Le doyen Gouazé s'est éteint aujourd'hui et nous partageons la tristesse de ses proches, de son fils Stéphane en particulier.
André Gouazé a été le doyen de notre faculté de médecine de 1972 à 1994. Il a été un très grand doyen, visionnaire et charismatique. Il a fait évoluer l'enseignement en médecine, l'ouvrant notamment aux sciences humaines. Il a oeuvré avec beaucoup de coeur et de conviction au service de la francophonie, créant notamment la CIDMEF, qu'il aura incarnée jusqu'à ces dernières années.

Anatomiste et neuro-chirurgien brillant et toujours disponible malgré ses nombreuses charges, il était aimé de ses étudiants, qui ne manquaient pas de lui témoigner de leur affection. Il a créé la grande école d'anatomie tourangelle, auprès notamment de Jean-Jacques Santini, de Jacques Laffont, et de ses élèves et successeurs, Stéphane Velut et Christophe Destrieux. Très attentif aux autres, il époustouflait tous ceux qu'il interpellait par leur prénom, demandant des nouvelles de chacune et chacun lorsqu'ils pouvaient rencontrer des tracas. Il était resté passionné par la vie de la faculté, particulièrement proche de son successeur et ami le doyen Jean-Claude Rolland.
Il y aurait encore beaucoup à dire sur ce grand homme à qui beaucoup d'entre nous doivent tant, et nous veillerons à saluer sa mémoire comme il se doit lorsque les circonstances le permettront.
 
Patrice DIOT               Dominique PERROTIN              Jean-Claude ROLLAND

Le professeur André Gouazé n’est plus

Publié le | Mis à jour le 

Dans la plaque du parvis qui porte son nom, le reflet du professeur Gouazé et de son fils.

Dans la plaque du parvis qui porte son nom, le reflet du professeur Gouazé et de son fils.
© Photo NR

 
Alors que les soignants sont actuellement mis à rude épreuve et remerciés publiquement chaque soir, un grand médecin vient de nous quitter. Le professeur André Gouazé s’est éteint il y a quelques jours, à bientôt 93 ans. Cet ancien élève de l’École de santé navale et de la faculté de médecine de Bordeaux, médecin de la Marine, puis professeur d’anatomie et neurochirurgien des hôpitaux, a été doyen de la faculté de médecine de Tours pendant 22 ans, de 1972 à 1994. En avril 2015, la Ville de Saint-Cyr avait rendu hommage à ce grand homme, habitant la commune depuis de nombreuses années, en inaugurant le parvis André-Gouazé dans le parc de la Perraudière, à proximité de l’hôtel de ville. À cette occasion, le président de l’université François-Rabelais et le doyen de la faculté de médecine de Tours avaient brossé le portrait d’un grand médecin, anatomiste et neurochirurgien brillant, doyen visionnaire, ayant beaucoup œuvré pour le développement de la formation médicale dans les pays francophones d’Afrique. Meneur d’hommes, grand pédagogue, passionné, ayant le sens de la mission, sachant être à l’écoute et faire confiance, André Gouazé était un soignant, un enseignant et un chercheur de grande qualité. En hommage, le maire, Philippe Briand et son adjoint, Jean-Yves Couteau, avaient remis la médaille de la Ville au professeur Gouazé, qui avait rappelé combien il était attaché à Saint-Cyr. Ses obsèques auront lieu aujourd’hui, mercredi 1er  avril, dans la plus stricte intimité. Un hommage public lui sera rendu ultérieurement.
 
    •  
    •  
    •  
    •  
    •  
 

Abonnez-vous pour 1€ le 1er Mois, Sans Engagement

Activez votre accès illimité à tous les articles

JE M'ABONNE
Tag(s) : #Mazères sur Salat, #Comminges

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :