Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

AU SOMMAIRE 

Chat : croquettes ou pâtées ?

La question d’une alimentation sèche ou humide fait débat depuis des années, chacune ayant ses détracteurs et ses défenseurs. Pourtant, le chat est un animal dont le métabolisme a peu changé depuis qu’il est - plus ou moins - domestiqué, et c’est donc sur son régime naturel qu’il est justifié de s’appuyer pour composer son menu idéal. L’alternance, il n’y a que ça de vrai !!

Les croquettes

Les croquettes sont composées de protéines de viande ou de poisson, de céréales, d’un liant (de l’œuf par exemple) et de divers éléments nutritifs.
Aliment sec par excellence, les croquettes sont souvent plébiscitées pour leur facilité d’utilisation et de stockage. Elles se gardent longtemps sans s’altérer et le chat peut prendre son temps pour finir sa gamelle, sans risque d’oxydation.
Un autre avantage souvent mis en avant pour les croquettes est le rôle qu’elles jouent pour conserver de bonnes dents au chat, car elles limitent la formation du tartre et de la plaque dentaire.

les croquettes

Par contre elles demandent à ce que votre animal dispose constamment d’une gamelle d’eau fraîche, car elles ne contiennent très peu d’humidité (environ 7%) et contribuent à sa déshydratation.

Les pâtées

Pâtées pour chat

Ce type de nourriture est riche en eau, le chat est ainsi nourri en même temps qu’hydraté.
Par contre, contrairement aux croquettes, sa conservation est plus problématique. Une fois la boîte ouverte elle doit être terminée rapidement et il est conseillé de la couvrir.
Comme le chat aime manger à température ambiante, elle sera sortie du réfrigérateur un moment avant le “service”. la pâtée sera donnée par petites quantités pour éviter son oxydation.

Une alimentation mixte

L’alimentation naturelle du chat, qui est un carnivore strict, est composée en majorité de petites proies. Elles lui apportent les protéines qui lui sont indispensables ainsi qu’une humidité importante (comme chez l’être humain, leur corps est constitué en grande partie d’eau), du calcium (os et cartilages). Le chat ne consomme pas du tout de glucides, dont les croquettes sont pourtant riches.
Les aliments humides semblent donc être plus proches des habitudes alimentaires du chat : protéines et eau, pas de glucides. Un chat nourri de cette manière va boire plus, ce qui prévient de nombreux problèmes de santé : calculs, insuffisance rénale. Les pâtées et autres aliments humides (sachets fraîcheur, bouchées) ont également un potentiel de satiété plus important que les croquettes, limitant donc les risques de surpoids.
Pour autant, les croquettes offrent des avantages que n’ont pas les pâtées, et leur importance pour l’hygiène dentaire des chats est non négligeable. Elles remplacent, dans la nourriture du chat “sauvage”, les os et les cartilages qu’il peut croquer.

Une nourriture mixte est donc tout à fait envisageable et peut être bénéfique pour l’animal lorsque les aliments sélectionnés sont de bonne qualité. Nommée mixed-feeding, cette alimentation est d’ailleurs aujourd’hui recommandée par de nombreux vétérinaires. Pour passer d’une nourriture simple à une mixte, il est conseillé d’agir progressivement, afin de ne pas perturber le système digestif du chat. Une fois l’alternance intégrée, vous pourrez donner à votre chat :

  • une portion de pâtée par exemple le matin ou en fin de journée, selon ses préférences, et lui laisser le soir, avant de vous coucher,
  • des croquettes en libre-service en complément (le chat, s’il le peut, va plutôt se nourrir la nuit, moment où il est très actif).
Tag(s) : #Animaux

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :