Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mazères sur Salat  La chapelle Sainte Matrone : 1 000 ans d’existence
Mazères sur Salat  La chapelle Sainte Matrone : 1 000 ans d’existence
Mazères sur Salat  La chapelle Sainte Matrone : 1 000 ans d’existence
Mazères sur Salat  La chapelle Sainte Matrone : 1 000 ans d’existence
Mazères sur Salat  La chapelle Sainte Matrone : 1 000 ans d’existence
Mazères sur Salat  La chapelle Sainte Matrone : 1 000 ans d’existence
Mazères sur Salat  La chapelle Sainte Matrone : 1 000 ans d’existence
Mazères sur Salat  La chapelle Sainte Matrone : 1 000 ans d’existence
Mazères sur Salat  La chapelle Sainte Matrone : 1 000 ans d’existence
Mazères sur Salat  La chapelle Sainte Matrone : 1 000 ans d’existence
Mazères sur Salat  La chapelle Sainte Matrone : 1 000 ans d’existence

 

Pour les visiteurs venus en Comminges découvrir le patrimoine local, entre Montsaunes et son église templière renommée et l’usine Riz Lacroix et son musée du papier, la  chapelle Sainte Matrone de Mazères sur Salat avait tout d’une curiosité.

Implantée sur la colline qui domine le village et la vallée, sur la rive gauche du Salat, cette chapelle a été construite il y a au moins 1 000 ans (Xème ou XIème siècle). En témoigne la base des murailles de la nef composée de moellons irréguliers. Elle a certainement servie de lieu de culte à l’époque gallo-romaine, comme peuvent en attester des éléments architecturaux retrouvés lors de fouilles.

A l’origine la chapelle appartenait à l’abbaye bénédictine d’Alet (Aude). En 1195, l’Ordre des templiers et Pons de Rigaud, commandeur de Montsaunes, récupèrent la chapelle. Après l’abolition de l’Ordre du Temple en 1312, la chapelle sera reprise par les Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem  (Ordre de Malte). La Révolution passa par là et la chapelle fût pillée et dévastée, elle restera abandonnée jusqu’en 1857 où une dame qui avait passé son enfance à Mazères paya généreusement la réfection de la toiture.

Il fallut attendre 1942 pour que les ruines de la chapelle et ses abords soient inscrits comme site historique. Victime de pillage, en 1971, un groupe de mazériens s’émeut de son état et décide de créer l’Association pour la Restauration de la chapelle Sainte Matrone. Elle sera soutenue par la municipalité en place. Les travaux de réhabilitation se dérouleront de 1993 à 94 et en 99. En 2009 elle est inscrite sous le n°27 sur « les chemins Pyrénéens de l’Art Roman ».

Le week-end dernier lors des fêtes du patrimoine, c’est cette même association qui a accueilli les visiteurs, venus de la région toulousaine, de Bretagne, du Comminges et de l’Ariège.

L’ouvrage de René Ferré aux éditions Loubatières est une mine de renseignements sur cette chapelle et son destin à travers les âges.

Tag(s) : #Patrimoine, #Animations, #Mazères sur Salat

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :