Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cassagne - Elle est là la neige....
Cassagne - Elle est là la neige....
Cassagne - Elle est là la neige....
Cassagne - Elle est là la neige....
Cassagne - Elle est là la neige....
Cassagne - Elle est là la neige....

On n'est pas dans le Vermont non plus.... mais ça ira comme neige! 

Je suis sûre que si on avait eu le droit d'aller dans les stations de ski, ça nous aurait carrément déconfiné et le virus avec...

Souvenirs d'enfance... de mon enfance du côté de Grenade. Partir dans la neige à l'école à pied. iI y avait bien un peu plus d'un kilomètre entre la ferme des parents "la Piouse" et l'école. Les chemins étaient en terre, bordés de haies; les parents ne nous amenaient pas en voiture... ils avaient autre chose à faire...on mettait des sabots avec de la paille dedans et on s'arrêtait à l'entrée du village dans une grange pour mettre les chaussures d'école.

L'hiver, pour ceux qui habitaient loin comme nous, la mairie ouvrait une "cantine". En fait c'était le restaurant du village avec une arrière salle. On rentrait en baissant les yeux car les enfants n'avaient pas le droit de voir l'alcool, le bar...

Le souvenir le plus marquant de cette cantine en arrière salle a été celui du jour ou le poêle qui était à mazout à déconné! On était tous à table. Une grande table en bois avec une quinzaine d'enfants et le poêle était en bout. Ca a fait "Ploufff"!! et on s'est tous retrouvé avec des particules de cendres mazouteuses sur les vêtements, dans les assiettes...

Bah y a pas eu de parents qui portaient plainte!!! c'était pas le genre... début des années 60...

Question maladies , on n'en avait pas... je ne m'en souviens pas.. on se couvrait pour marcher dans la neige. Le soir on ne trainait pas après l'école avec la nuit qui arrivait tôt... Quand on est petit ce qui était important c'était les copains et les batailles de boules de neige, le feu dans la cheminée et la nuit les braises que ma mère mettait dans une espèce de casserole sous la couette. 

Mais bon, je ne dis pas que c'était mieux avant... bien sûr il y avait des maladies, mais on ne pouvait pas se permettre de faire venir le médecin pour rien ou pas grand-chose, alors on essayait de ne pas être malade et de se soigner quand on l'était. Il était facile de se confiner dans ces campagnes... à part le laitier, parfois le facteur, et au printemps le camion de la coopérative pour les légumes, on ne rencontrait pas grand monde l'hiver.

Bon voilà!

Prochain épisode : la neige à Toulouse... on y va ce matin!

Tag(s) : #Cassagne, #Comminges, #Météo
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :