Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Ehpad Les Jonquilles à Salies-du-Salat
  • L'Ehpad Les Jonquilles à Salies-du-Salat DDM - Zoé Gauthier
  • L'Ehpad Orélia à Saint-Gaudens,
    L'Ehpad Orélia à Saint-Gaudens, DDM - JAL
 
Publié le 

l'essentiel12 décès et une dizaine d’hospitalisations à Salies-du-Salat, deux décès à l’Isle-en Dodon, et au total  plus de 200 contaminations : le virus s'est installé dans le Comminges. 

Largement passé à travers la première vague de Covid 19, encore épargné au début de la seconde, le Comminges est cette fois touché de plein fouet. Si à l’hôpital de Saint-Gaudens, la situation tend à s’améliorer, le sud de la Haute-Garonne héberge désormais d’autres clusters, notamment dans les maisons de retraite.

Après l’EHPAD de Saint-Martory fin 2020, ce sont aujourd’hui les établissements de Salies-du-Salat et de l’Isle-en-Dodon qui sont touchés.

À Salies-du-Salat, l’Ehpad Les Jonquilles déplore 12 décès, auxquels s’ajoutent dix hospitalisations pour les personnes les plus en difficulté. 66 résidents (sur 83) et 17 personnels ont également révélé des tests positifs.

À l’Isle-en-Dodon, le virus n’a été repéré que la semaine dernière à l’Ehpad Faux Bourg Saint-Adrien : 32 résidents et 12 personnels ont été testés positifs, deux sont décédés.

Enfin à Saint-Gaudens, les conséquences du cluster de l’hôpital Comminges-Pyrénées semblent marquer le pas et se trouver désormais sous contrôle (lire plus loin), mais l’établissement recense tout de même 47 patients Covid en cours d’hospitalisation (37 à Saint-Gaudens, 10 à Luchon), dont 4 se trouvent en réanimation. Quant à l’Ehpad Orélia, voisin du centre hospitalier : 58 résidents ont été testés positifs.

Ces EHPAD sont « sous contrôle » mais la situation n’est « pas résolue » pour autant indique Laurent Poquet, délégué départemental de l’agence régionale de santé (ARS) pour la Haute-Garonne. Résidents et personnels sont dépistés toutes les semaines, afin de vérifier que la propagation ne progresse pas.

Le renfort de l’ARS

Déjà sur front de la vaccination et encore sur celui des clusters, l’ARS « vient en appui dans tous les établissements en difficulté via sa plateforme ‘‘Covid personnes âgées’’» indique son délégué départemental Laurent Poquet. « Cette plateforme permet d’analyser la situation et éventuellement de déclencher des renforts » (appui médical, pour gestion de la crise, et lien auprès des familles).

À Salies-du-Salat, où la vaccination débutera ce mercredi au centre médical pour les plus de 75 ans, celle des résidents de l’Ehpad n’est pas programmée. Les élus s’en sont émus : le maire, Jean-Pierre Duprat s’est étonné auprès de l’ARS de la « lenteur de la vaccination » tandis que François Arcangeli, président de la communauté Cagire Garonne Salat, envoyait un courrier à la sous-préfète, Marie-Paule Demiguel, réclamant que « nos aînés soient protégés ».

« Un délai médical est nécessaire avant de procéder aux vaccinations compte tenu du fait que des cas positifs au Covid ont été constatés dans la structure ou sont en cours de traitement » répond la sous-préfète. Et Laurent Poquet ajoute qu’effectivement, « on ne vaccine pas dans un cluster. Les résidents ne pourront être vaccinés que dans un délai de trois mois » après avoir été infectés.

Le délégué de l’ARS appelle à « la plus grande vigilance » quant aux gestes barrières. Malgré les protocoles, le virus est parvenu à entrer dans ces établissements, « on n’est jamais trop prudents ».
Et il invite à la vaccination, qui « permettra de s’immuniser collectivement ».

Cluster stabilisé à l'hôpital

L’hôpital de Saint-Gaudens va mieux…mais reste sous surveillance. Les visites ont été suspendues et une mesure exceptionnelle d’isolement des résidents de l’Ehpad dans leur chambre doit permettre de rompre la transmission entre résidents.

Eu égard à l’évolution potentielle du virus, la direction reste «vigilante et prudente», mais également confiante : le paroxysme est passé et le confinement permet de constater que la courbe redescend.

Même cas de figure au centre hospitalier : « On est sur la bonne voie ». Certes il reste des traces prégnantes du cluster à travers l’absence de personnels toujours convalescents et des unités qui doivent rester fermées faute de personnels suffisants, mais la hausse est désormais contenue et les agents reprennent du service petit à petit.

La situation permet même aujourd’hui de reprendre progressivement les activités de consultation. En revanche les visites restent suspendues, et la régulation des Urgences par le Samu 31 continue à envoyer les patients du Comminges vers les structures toulousaines.

Car le dossier Covid est loin d’être réglé : avec 37 patients en cours d’hospitalisation à Saint-Gaudens (dont quatre en réanimation) et 10 autres à Luchon, les équipes restent mobilisées.

Vaccination et test

Et en attendant, la vaccination des professionnels de santé se poursuit au sein de l’hôpital. Pour un rendez-vous de vaccination à Saint-Gaudens ou à Luchon : 05 62 00 43 20.
Attention : ce numéro est réservé aux professionnels de santé.
Les particuliers qui souhaitent se faire vacciner doivent prendre rendez-vous sur le site keldoc.com ou par téléphone au 0 809 54 19 19 (appel au tarif d’une communication locale).
Dépistage. Pour un rendez-vous de dépistage au drive Covid du centre hospitalier : contacter le 05 62 00 44 56.

 

H.B. et Z.G
Tag(s) : #Salies du Salat, #COVID-19, #Comminges
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :