Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Âgé de 96 ans, Raymond Savoyat est décédé ce samedi à Grenoble (Isère). Entré dans la résistance à 18 ans, il avait participé à la libération de La Tour-du-Pin, Bourgoin et Lyon, et à l'évacuation du camp de concentration de Buchenwald.

27 déc. 2020 à 18:15

Photo du Dauphiné Libéré - article de l'Est républicain

Photo du Dauphiné Libéré - article de l'Est républicain

L'ancien soldat et résistant isérois Raymond Savoyat est mort ce samedi à l'âge de 96 ans, annonce Le Monde. Né en 1924 à Montagnieu, un petit village isérois au sud de Bourgoin, il n'a que 16 ans quand les Allemands entrent dans la Tour-du-Pin, où il habite, en 1940.

Résistant à 18 ans

Il s'engage dans la Résistance avec son frère deux ans plus tard, dès l'âge de 18 ans. Il rejoint l'Armée secrète, devient chef de groupe du 4e bataillon des francs-tireurs et partisans en 1943, et participe, selon ses états de service, à plusieurs opérations de liaisons, sabotages, récupérations ou d'arrestation de miliciens.

Après le débarquement allié, il participe à la libération de La Tour-du-Pin, de Bourgoin et de Lyon. Il intègre ensuite l'armée et demande à rejoindre les troupes qui se battent en Allemagne, espérant retrouver son père qui a été arrêté dans une rafle et déporté en mai 1940.

Engagé jusqu'en Allemagne

Engagé dans la IIIe armée du général américain Patton, il participe à l'évacuation du camp de concentration de Buchenwald, situé près de Weimar, dans le centre de l'Allemagne. "J'ai alors vu venir vers nous les déportés. C'était des loques qui se traînaient, une horde de cadavres ambulants", racontait-il au Monde, en 2019.

Son père n'est pas à Buchenwald. Il est décédé moins d'un mois avant la capitulation allemande, mi-avril 1945, au camp de Mauthausen, en Autriche.

Légion d'honneur

Il quitte finalement l'armée en 1947, et intègre l'entreprise de transports familiale, indiquait Le Dauphiné libéré en 2013. Il travaille dans ce secteur jusqu'à sa retraite. Il était également passionné de rugby.

Fait chevalier de la Légion d'honneur en 2012, il vivait depuis plusieurs années à Saint-Martin-le-Vinoux, dans l'agglomération grenobloise.

Tag(s) : #Histoire, #La Resistance et les Villes Médaillées

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :