Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Saint-Martory - Jojo on t'aimait tant

Jojo on t'aimait tant

C'est toujours pareil, comme le racontent à longueur de mots, les chansons, les livres, les hommages... on ne dit jamais assez "on t'aime" aux gens qu'on aime quand ils sont vivants. Alors après on est là comme des cons à attendre on ne sait quel miracle, qu'ils reviennent, qu'il revienne, parce qu'on avait encore des trucs à leur dire, à lui dire.

En ce début d'année, que tout le monde espérait mieux que celle d'avant, et ce n'était pas demander l'impossible, voilà que l'on prend un coup de massue derrière la tête.

Jojo est mort, Jojo le patron du bar restaurant du café des Sports , chez Kiki, chez Kiki et Jojo, à Saint-Martory. les deux cousins, interchangeables derrière le comptoir.

Et puis il y a toujours ce déni, toujours vouloir croire que ça va s'arranger, que ça ira mieux... je croyais fermement que ça irait mieux. Quand à la fin de la saison d'été Kiki a annoncé que le bar n'ouvrirait plus le dimanche, je me disais "oui juste quelques semaines, pour se reposer..."

Parce qu'un patron de bar ça ne meurt pas. Ca aussi c'est des trucs que j'ai dans la tête, immuables. Un patron de bar ça vieillit c'est tout. ça vieillit derrière son comptoir. Parfois on peut passer des années sans aller dans un bar, comme quand on part en vacances et qu'on revient l'été. Au comptoir il y a toujours le même patron; il s'est peut-être un peu ratatiné mais il est là et il vous reconnait... Ou alors quand il passe la main à un plus jeune, il reste à la terrasse comme Henri ou mémé Freche à Salies, assise dans la terrasse vitrée.

Jojo c'était Jojo. On ne meurt pas quand on déconne derrière le bar, quand on chante les soirs de match, quand on gueule après un client un peu trop lourd, quand on n'est pas vieux et chiant...

Comment on va faire? ce sont des questions que l'on se pose quand quelqu'un à qui l'on tient s'en va, quand on est égoïste et qu'on pense qu'à soi. Alors que ce sont ses proches qui sont le plus affectés, on pense à Virginie, à Kiki, Hugo, Lolo, Fabien, Joce .. oui mais aussi le reste de sa famille et puis "La famille" comme dit Kiki elle allait tellement au-delà, Thierry, Félix, Raoul, Pierre, l'italien, Papy, tous les amis-clients, les clients-amis, les fournisseurs, Jean-Claude, Cédric etc...les migrants, les habitants...

Il y avait les jours de Kiki et les jours de Jojo. Kiki m'expliquait tout le temps des trucs que j'oubliais systématiquement: "cette semaine Jojo fera le week-end parce que je suis à la pétanque, et moi je ferais la semaine à partir de lundi, puis mardi c'est Jojo, etc... et il fera à midi et moi je viens à partir de 5 heures mais vendredi je ferais la journée parce que Jojo prendra son prochain week-end..." c'est pas que c'était pas clair, c'est juste qu'on s'en foutait en fait, alors on venait n'importe quand et chaque fois on posait la même question débile "Kiki est pas là?" et Jojo répondait "non il arrive à 5 heures" et quand c'était Kiki qui était là on recommençait: "c'était pas Jojo aujourd'hui?" ..."Non il est de repos ce week-end".

Mais la plupart du temps c'était ensemble qu'on les retrouvait.. "allez j'y vais..." et une heure après ils étaient là encore à discuter avec les amis...

Et puis y a eu ce putain de Covid (oui faut dire La Covid, mais je m'en tape). Il y a eu ce putain de Covid qui nous a privé de bars et de restos, et privé de boulot tous les Kiki et les Jojo de nos cafés-refuges-centres sociaux... avec une rémission cet été et fort heureusement beaucoup de boulot pour nos deux cousins. Et puis ce putain d'hiver s'est installé dès septembre, puis fin octobre avec à nouveau la fermeture, et puis maintenant début janvier après nos vœux de bonne année, bonne santé...

Ca va repartir, c'est toujours ce que je me dis. Je ne veux pas entendre les Cassandre. Un jour le bar rouvrira, avec le printemps. On va se compter comme des cons derrière le comptoir. Kiki va pleurer, et on va tous pleurer parce qu'on n'aime pas voir Kiki pleurer, et Jojo depuis là-haut il dira que "pendant ce temps la salle n'est pas prête et que les clients vont arriver..."

"Allez j'y vais..."

Tag(s) : #Kiki Bistrot de pays, #Saint-Martory
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :