Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mazères sur salat - Non à la fermeture d'une classe

Mairie de   Mazères-sur-Salat, le 29 janvier 2021

Jean Claude DOUGNAC

Maire

 

  Lettre ouverte aux citoyens de notre village et aux parents d’élèves

 

 

Madame, Monsieur,

 

L’Education Nationale vient d’annoncer son intention de fermer une classe de notre RPI. Les effectifs en 2020 étaient de 128 élèves, les effectifs 2021 seront de 123.

L’Education Nationale avait demandé aux élus de choisir la classe qui fermerait à Cassagne ou à Mazères sur Salat! Les élus ont refusé de choisir. Marsoulas n’étant pas concerné puisque ce n’est pas une fermeture d’école.

L’inspecteur d’académie a proposé la fermeture d’une classe élémentaire à Mazères. Drôle de conception du dialogue entre les services de l’état et les collectivités locales. Les parents d’élèves, les élus, les enseignant(e)s refusent la fermeture de cette classe. Nous n’acceptons pas que le monde rural soit la variable d’ajustement pour les effectifs des professeurs des écoles. Ceci pour essayer de satisfaire les décisions du gouvernement de dédoubler les classes dans les zones RPE et RPE + au détriment des autres établissements.

Déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Quotidiennement, nous sommes confrontés au manque de professeur des écoles sur le territoire : difficultés d'avoir des remplaçants pour palier à une absence, et dans un tel contexte sanitaire cette difficulté ne fait que s'amplifier. Pour faire une politique de service public de l’éducation, pour bâtir l’école de la République, l’école de l’égalité des chances, il faut s’en donner les moyens, créer des postes d’enseignants est nécessaire. La formation des futurs citoyens(es) et l’épanouissement de chaque individu ne dépendent pas des seuils définis par le ministère de l’Education Nationale. Cette logique financière est irresponsable. Les fermetures de classes ne sont qu’un premier pas vers la fermeture d’école. Or un village sans école est un village qui se meurt. Une école rurale avec son école maternelle n’est pas seulement un lieu pour apprendre à lire, à écrire, à compter, c’est également un endroit indispensable pour la socialisation des enfants, un lieu de rencontre pour les familles. En milieu rural certaines familles ont besoin d’aide ; l’école et le dialogue avec l’enseignant(e) représentent un point d’appui pour les épauler. Les enseignant(e)s le savent bien, il est plus facile de s’occuper de chaque enfant dans une classe de 12 ou 15 enfants que dans une classe de 30.

Nous refusons la fatalité de la logique technocratique, financière, budgétaire de l’Education Nationale au détriment de nos enfants.

Une école, une classe ne sont pas un coût mais des investissements !

Mardi, sur proposition de sa majorité, le Conseil Départemental a voté un vœu contre la fermeture de la classe de Mazères.

Les élus du Conseil Municipal de Mazères et les parents d’élèves vont proposer aux élus des autres communes du RPI, aux enseignants, aux citoyens de se mobiliser pour le maintien de nos classes et de nos écoles.

Le Conseil municipal de Mazères est convoqué lundi 1er février pour débattre et décider des actions à mener contre cette fermeture de classe.

 

ENSEMBLE AGISSONS pour refuser cette injustice et pour l’avenir de nos enfants.

 

Bien à vous !

 

 

Jean-Claude DOUGNAC                                                                          Emilie COURTOUX

Maire                                                                                                   Adjointe-au-Maire               

 

 

 

 

Mairie de Mazères-sur-Salat : Tél. 05.61.97.48.22 – e-mail : mairie-mazeres2@wanadoo.fr

 

 

Tag(s) : #3CGS, #Mazères sur Salat, #Education, #Comminges, #Canton de Salies
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :