Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
 

L'académie a informé nos municipalités de la fermeture d'une classe sur le RPI de Cassagne, Mazères et Marsoulas et plus précisément de l'école élémentaire de Mazères / Salat pour la rentrée scolaire de septembre 2021.

Le motif invoqué est la baisse des effectifs affichée de moins 6 enfants entre la rentrée 2020 et la rentrée 2021.

Nous, parents d'élèves, élus, habitants, enseignants, acteurs de l'accueil périscolaire, nous nous opposons à cette fermeture et nous nous mobilisons tous pour contester la fermeture envisagée et garder notre classe.

La fermeture d'une classe aurait pour conséquences pour nos enfants :

* le passage de 2 à 3 niveaux par classe

* la réduction du temps individualisé et du temps consacré aux élèves en difficulté parce que l'augmentation des effectifs par classe empêcherait les enseignants d'apporter un enseignement de qualité et un soutien indispensable à nos enfants.

* la suppression d'un poste d'enseignante sur Mazères

Il faut voir au-delà du simple relevé comptable et penser aux intérêts des élèves et aux conséquences pour notre village. Une fermeture de classe est un signal négatif pour le développement, la dynamique du village et pourrait bloquer l'installation d'éventuelles familles. 

Le Président de la République et le Ministre de l'éducation nationale dans leurs discours parlent de «revitalisation rurale par l'école »; de « promouvoir l'école rurale dans lesquelles la réussite des élèves est plus importante» ; de « faire du rural une attractivité et une force». Comment atteindre ces objectifs en surchargeant les classes ? En triplant les niveaux d'enseignements par enseignant ?

La ruralité est une zone sensible avec une forte précarité de l'emploi, un désert numérique par endroit, souvent privée de structures de services publics et de transports publics. Faudrait-il aussi qu'elle se passe d'école ? Une école qui, aujourd'hui plus que jamais, dans la situation que nous vivons depuis mars 2020 est un lieu de socialisation, le seul lieu de socialisation des enfants, il est aussi l'endroit où les parents peuvent trouver écoute et conseil sur les questions de parentalité.

Pour ces raisons, nous nous refusons à accepter, en tant que citoyens, élus, enseignants et parents d'élèves, la fermeture d'une classe à l'école de Mazères sur Salat.

Afin de garantir et défendre la réussite de tous les enfants dans un cadre pédagogique serein et épanouissant, nous demandons à l'académie de prendre en considération notre demande et de maintenir les deux classes actuelles sur l'école de Mazères / Salat, les deux classes actuelles sur l'école de Cassagne et la classe unique de l'école de Marsoulas.

Nous demandons à l'académie de stopper l'ensemble des fermetures de classes de notre canton et des cantons limitrophes : Mazères / Salat, Salies du Salat, Marignac, Labarthe de Rivière...

Tag(s) : #Mazères sur Salat, #Canton de Salies, #3CGS, #Comminges, #Education
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :