Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
  • Une bien jolie petite école.
    Une bien jolie petite école. Photo DDM, Z. G.

Publié le  , mis à jour 

Demain, samedi 6 mars, la municipalité de Mazères-sur-Salat appelle la population du RPI de Cassagne Marsoulas Mazères à participer à une manifestation contre la fermeture d’une classe de primaire sur le site de la commune.

 

Deuxième fermeture en 4 ans. Une inquiétude légitime lorsqu’on sait comme le souligne Jean-Claude Dougnac dans sa lettre ouverte "que les fermetures de classe ne sont qu’un premier pas vers les fermetures d’école. Or un village sans école est un village qui se meurt. Une école rurale avec son école maternelle n’est pas seulement un lieu pour apprendre à lire, à écrire, à compter, c’est également un endroit indispensable pour la socialisation des enfants, un lieu de rencontre pour les familles. En milieu rural certaines familles ont besoin d’aide ; l’école et le dialogue avec l’enseignant(e) représentent un point d’appui pour les épauler."

Le maire rappelle les engagements de l’Etat vis-à-vis du monde rural : "beaucoup de promesses ont été faites dont par exemple le fait de ne pas toucher aux écoles rurales. La réalité est tout autre : force est de constater que la carte scolaire pour 2021ne répond pas aux besoins et notamment aux besoins spécifiques liés aux conditions sanitaires." Une décision dont tous espèrent qu’elle verra un fléchissement au cours des mois suivants, le maire souhaitant "le gel des fermetures de classes dans le milieu rural pour 2021.".

 

La commune, dynamique, ne cesse de développer les structures autour de la communauté éducative : ALAE (accueil de loisirs associé aux écoles), CLAS (accompagnement scolaire), centre de loisirs des mercredis et des vacances drainant des dizaines d’emplois. etc.

A cela s’ajoute la volonté municipale d’attirer des familles avec le maintien et l’ouverture de nouveaux commerces telle la boulangerie-pâtisserie en octobre dernier ou encore la mise à disposition de locaux artisanaux dans la zone de l’ancienne usine Lacroix. Les projets de lotissements étaient conditionnés à l’agrandissement et mise aux normes de la station d’épuration. C’est chose faite depuis octobre 2018. La pandémie est passée par là, mais tous les signaux sont au vert pour que d’autres familles puissent s’installer et leurs enfants remplir les rangs de l’école.

Z. G.

Tag(s) : #Haute-Garonne, #Education, #Comminges, #Mazères sur Salat, #Cassagne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :