Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
ABONNÉS
  • Devant le bassin des Thermes, Evelyne Marigo, en charge de l’établissement thermal, explique le fonctionnement des Thermes
    Devant le bassin des Thermes, Evelyne Marigo, en charge de l’établissement thermal, explique le fonctionnement des Thermes (photoDDM.ZG.Archives)
Publié le  , mis à jour 

Une nouvelle source thermale dénommée Source Salinea va alimenter les thermes de la station de Salies du Salat. En date du 06 avril 2021, le préfet de région signait l’arrêté portant autorisation d’exploiter les forages F4, F5bis et F6 sur la commune de Salies du Salat à des fins thérapeutiques dans l’établissement thermal.

C’est l’aboutissement d’une longue procédure commencée en 2015 sous le premier mandat de Jean-Pierre Duprat.

Auparavant, en 1980, une convention avait été passée entre la compagnie minière des Salins du Midi (CSMSE) et la commune de Salies-du-Salat, permettant aux Thermes d’exploiter le gisement pour une durée de 25 ans.

Jusqu’à présent seul le puits F1 avait l’agrément "santé" datant de 1891 et c’est par extension que la saumure forée sur les autres puits pouvait être utilisée pour l’établissement thermal et la Fontaine Salée.

Les prénoms des élues...

Pour la petite histoire, les puits avaient été baptisés par le maire de Salies-du-Salat Jacques Pavan, donnant le nom de ses secrétaires et d’une élue aux différents puits : F1 : source Myriam (Barrère), F5bis : source Yvonne (Fontich) ; F7 source : Huguette (Ricart) ; F4: source Dominique (Beteta) ; F6 : source Jacqueline (Gros).

En 2004 une procédure avait été lancée par le maire; procédure qui n’avait pu aboutir car la commune n’était pas propriétaire de puits.

Le forage F1, exploité jusqu’en 2006 par les thermes, a fait l’objet d’un délaissement en 2007 par la CSMSE. L’ARS (Agence Régionale de Santé) de la Haute-Garonne considérant que le forage F1 était le seul qui aurait pu être concerné par l’arrêté ministériel du 17/04/1891 autorisant l’exploitation d’eau minérale, a demandé que cet ouvrage soit partiellement rééquipé afin de permettre les analyses du contrôle réglementaire, ce qui a été réalisé à partir de 2008.

Cession d’installations

En avril 2015, une réunion s’est tenue avec la mairie de Salies-du-Salat et l’ARS afin de faire le point sur la situation administrative. Un protocole d’étude et un programme analytique sont lancés dès le début de la saison thermale pour le renouvellement de l’autorisation d’exploitation des forages alimentant les thermes.

En parallèle, après de longues démarches administratives, le 22 décembre 2017, un compromis de cession d’installations d’extraction d’eaux salées, terrains et dépendances est signé par la CSMSE et par la mairie de Salies-du-Salat.

En 2018, la ligne d’injection d’air comprimé ayant été détériorée, le forage F7 n’est plus utilisé, puis à partir de 2019, dès la fin de la mise à jour du programme analytique pour la demande d’autorisation, le forage F1 n’est plus exploité.

Le 11 février 2019, le directeur départemental des territoires de la Haute-Garonne (DDT 31), transmet par courrier au délégué département de l’Agence Régionale de Santé (ARS) la déclaration d’Arrêt Définitif de Travaux (DADT) miniers sur le site.

Pour cette procédure, la saumure extraite des 3 puits qu’il a été choisi de garder pour leur débit, constitue la nouvelle source thermale qui porte désormais le nom de Source Salinéa.

Z.G
Tag(s) : #Thermalisme, #Santé, #Salies du Salat, #Comminges, #Haute-Garonne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :