Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

EPR : les regards se tournent vers la Chine où un réacteur dysfonctionne

Depuis plusieurs jours, un des deux EPR chinois de Taishan inquiète ses exploitants, la société TNPJVC. Selon EDF, le premier EPR de technologie française à être entré en service au niveau mondial présente une augmentation de la concentration de certains gaz rares dans le circuit primaire. « La présence de certains gaz rares dans le circuit primaire est un phénomène connu, étudié et prévu par les procédures d'exploitation des réacteurs », temporise l'énergéticien français. En tant qu'actionnaire de la société TNPJVC, EDF a toutefois sollicité la tenue d'un conseil d'administration extraordinaire « pour que le management présente l'ensemble des données et les décisions nécessaires. »

Ces fuites dureraient depuis plusieurs semaines selon des informations divulguées par la chaîne américaine CNN. Celle-ci a eu accès à un courrier que la filiale américaine de Framatome (filiale d'EDF), a envoyé au Gouvernement américain. La filiale américaine alerte sur le fait que l'autorité de sureté chinoise aurait augmenté les limites radiologiques acceptables en dehors du site pour éviter sa mise à l'arrêt, évoquant une « menace radiologique imminente ».

En public, Framatome est plus prudente et déclare apporter « son soutien à l'analyse de l'évolution d'un des paramètres de fonctionnement de la centrale nucléaire de Taishan ». Elle précise aussi que « sur la base des informations disponibles, le réacteur est actuellement dans son domaine de fonctionnement et de sûreté autorisé. » À suivre...

 

Tag(s) : #Energie, #Environnement
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :