Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Le ministère de la Transition écologique soumet à la consultation du public plusieurs projets d'arrêtés qui définissent le nombre maximal d'oiseaux prélevables dans le cadre de chasses traditionnelles. Mais ces chasses pourraient bientôt être interdites du fait de décisions de justice.

Les premiers arrêtés portent sur la chasse de l'alouette à l'aide de pantes et de matoles en Nouvelle-Aquitaine. Il prévoit de reconduire le plafond de 2020 qui était fixé à 106 500 individus. Les deux autres arrêtés portent sur la chasse à l'aide de tenderies et de filets des grives et merles noirs, vanneaux huppés et pluviers dorés dans le département des Ardennes. Les plafonds de 2020, respectivement fixés à 5 800, 1 200 et 30 individus, sont là-aussi reconduits.

Point d'arrêté relatif à la chasse à la glu cette année puisque ce mode de chasse a été suspendu en août 2020 et a fait l'objet d'une décision défavorable de la Cour de justice de l'Union européenne en mars dernier. On attend une décision imminente du Conseil d'État suite à cette décision préjudicielle. Les projets d'arrêtés cités précédemment pourraient aussi être modifiés au regard des décisions du Conseil d'État portant sur les précédents arrêtés, indique le ministère de la Transition écologique.

Deux autres projets d'arrêtés reconduisent par ailleurs la suspension de la chasse du courlis cendré et de la barge à queue noire jusqu'au 30 juillet 2022. Ces deux espèces sont classées « quasi-menacée » sur la liste rouge mondiale de l'UICN. Les deux arrêtés ont fait l'objet d'un avis défavorable du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage. « À l'approche du Congrès mondial de l'UICN, la France d'Emmanuel Macron devrait retirer de la chasse les 20 espèces en mauvais état de conservation et inscrites sur la liste rouge de l'UICN », réclame Yves Vérilhac, directeur général de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO).

Tag(s) : #Environnement
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :