Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
  • La Motte abrite-t-elle un trésor ?
  • La Motte abrite-t-elle un trésor ? Photo DDM, Z. G.
 
 

Publié le  , mis à jour 

Cassagne, à 3 kilomètres de Salies-du-Salat, ne manque pas de charme, de lieux historiques, de sites géographiques originaux et de "légendes urbaines". Des légendes qui furent consignées dans la monographie de Jojo Blanc, maire du village de 77 à 88, année de son décès. Parmi elles, l’histoire extraordinaire d’un trésor caché et jamais retrouvé : celui de la Motte du Riou.

La Motte du Riou, "faut l’y savoir" dit-on dans le coin ! Pour la découvrir il faut arriver au village par la place de la Croix – la première place en arrivant de Mazères ou de Boussens – et emprunter le chemin de la Caraou. Attention, pas avec un camping-car ou une caravane car le pont de la Caraou date du XVIIIe siècle (1 772) et il n’est pas large. Au pire, en été, on peut passer à gué, en contrebas du pont.

Une fois passé le pont, on s’arrête pour découvrir la Motte du Riou. C’est un monticule circulaire surmonté d’un petit bois, situé dans une prairie. Il est localisé légèrement à droite en aval du pont. Selon Jojo Blanc "il s’agissait d’un ouvrage de défense avancé, chargé de surveiller la vallée du Lens et plus particulièrement le passage à gué de la vieille route de Belbèze. Il date vraisemblablement du Xe ou XIe siècle. Il faut se le représenter coiffé d’un donjon de bois et protégé par, une ou plusieurs palissades extérieures".

La Motte avait pour sœur jumelle la Motte du Castéras, située elle au cœur du village de Cassagne. Entre les deux mottes, des bois et le Lens. "Ces deux éminences, dues à la main de l’homme, auraient fait partie d’un même système de défense chargé de protéger la région contre d’éventuels envahisseurs", poursuit Jojo Blanc. "Elles étaient, dit-on, reliées par un souterrain qui descendait au niveau du bois du Barry et passait sous le Lens. La motte du Riou a sans doute été le témoin de rencontres belliqueuses. On évoque volontiers les Sarrasins qui ravageaient le pays et se seraient heurtés là à la résistance d’une troupe chrétienne chargée de lui interdire l’accès de la vallée du Lens."

Souterrain secret et fantômes

Et le trésor alors ? "La tradition populaire rapporte qu’à l’occasion d’un affrontement particulièrement violent, les derniers défenseurs du Castéras assiégés et sur le point d’être capturés s’échappèrent précipitamment vers la Motte par le souterrain secret. Dans leur fuite ils parvinrent à emporter un fabuleux trésor, soit la fortune des Seigneurs du lieu et une grande quantité de monnaies ou d’objets en or. Ils les placèrent dans une cachette creusée à l’intérieur de la Motte, mais revenus quelque temps après, ils ne purent retrouver l’entrée du souterrain…".

Mais si l’envie vous prenait de partir à sa recherche, attention ! "On raconte en effet qu’au-delà de la mort, leurs fantômes viennent toujours rôder entre les deux Mottes, si bien que par les soirs de grand vent, lorsque l’ombre des arbres bouge sous la lune, il n’est pas impossible d’entrevoir un cortège de silhouettes humaines glissant silencieusement sur les sentiers du Barry, à la recherche du trésor perdu à travers le temps."

Zoé Gauthier
Tag(s) : #Cassagne, #Patrimoine, #Comminges, #Tourisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :