Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Salies-du-Salat. Récolter un essaim d’abeilles : de la précision et de la patience
Salies-du-Salat. Récolter un essaim d’abeilles : de la précision et de la patience
Salies-du-Salat. Récolter un essaim d’abeilles : de la précision et de la patience
 
  • Cyril Fernandez commence par enfumer l’essaim.
    Cyril Fernandez commence par enfumer l’essaim.
    Cyril Fernandez commence par enfumer l’essaim.
Z.G.
 

Publié le  , mis à jour 

Depuis 2006, Cyril Fernandez et sa société Arcens.Ciel Nature, arpente de long en large le Comminges et ses environs, sur terre et sur l’eau. Il propose ses animations en région Midi-Pyrénées, centrées sur l’individu, l’objectif étant de créer de la relation humaine et de l’échange entre les participants.

Pour cela plusieurs dispositifs pour lesquels il est diplômé : le tir à l’arc, le canoë-kayak mais aussi les découvertes comme celles liées à l’environnement, l’apiculture, ou encore la sarbacane ! Cette fois à huit heures du soir c’est au pied d’un cerisier dans la cour de l’école maternelle de Salies-du-Salat que l’on retrouve Cyril. Appelé par l’accueil de jeunes pour éventuellement décrocher un essaim d’abeilles qui a élu domicile à l’aplomb des terrains de jeux des jeunes.

Toujours pédagogue, comme son métier d’éducateur le veut, Cyril explique comment il va procéder : "je vais mettre une vareuse et je vais monter sur le camion pour atteindre la branche. On va le faire en deux étapes. Si ça fait un jour ou deux qu’elles sont là soit elles attendent de trouver un espace de vie agréable, mais là on a la "reine folle", et certaines reines, quand il fait beau, elles ne veulent pas rentrer dans une ruche. Elles n’ont plus à pondre, c’est l’esclavage, 2 000 œufs par jour…

Donc parfois il y a une reine qui sort d’une ruche, surtout quand il fait très beau comme cette semaine, et elle ne veut plus rentrer. Soit on est dans ce cas-là et ça va être compliqué car ce soir elle va rentrer mais demain elle peut repartir, soit c’est une active et elles ont déjà monté un pain de cire. Je vais enfumer un peu et je vais glisser le bidon dessous. Et s’il y a un peu de pain de cire il faut l’enlever absolument sans quoi elles vont revenir à cet endroit."

Après tout est une histoire de patience, car c’est aux alentours de 22 heures que tout le monde est rentré ! Les abeilles dans la ruche et Cyril et les spectateurs chez eux.

Tag(s) : #Agriculture, #Apiculture, #Comminges
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :