Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
ABONNÉS
  • Un atelier de découverte animé par Pierre Rouch, facteur d’instruments à vent.
    Un atelier de découverte animé par Pierre Rouch, facteur d’instruments à vent. Photo DDM, Z. G.
Publié le  , mis à jour 

l'essentielUne offre de formation qui colle aux besoins du territoire, avec de nouvelles propositions : tel est l’objectif de la MFR.

 

 

La Maison Familiale et Rurale (MFR) de Mane accueille cette année 113 élèves et une centaine d’adultes en formation. Deux tiers des élèves sont internes et 52 % d’entre eux sont issus du territoire proche (20 km à la ronde). Myriam Cassing, directrice de la MFR, revient sur les nouveautés de cette rentrée 2021 en matière de formations.

Quelles sont-elles ?

Une des nouveautés est que l’on a déposé une habilitation auprès du ministère de tutelle pour proposer le Bac Pro SAPAT (Services aux Personnes et aux Territoires) en apprentissage sur l’année de terminale, et nous avons eu la validation pour le mettre en œuvre dès la rentrée prochaine.

C’est une initiative qui répond à une forte demande des structures médico-sociales du territoire. L’apprentissage pourrait permettre d’accompagner un.e jeune dans la culture de l’entreprise, et ce dans le but que le poste soit pérennisé ensuite. Les jeunes seraient du coup salariés avec un contrat d’apprentissage.

Qui est intéressé ?

Nous avons des EHPAD, des structures de service en milieu rural, des structures d’animation… Le constat est qu’un certain nombre de jeunes du territoire ne souhaitent pas forcément partir du territoire et préfèrent trouver un emploi sur place. D’autres, pour des raisons économiques, n’allaient pas jusqu’au bout du bac. C’est là une formule qui permet d’allier les deux : avoir déjà un pied dans le monde du travail et aller au bout d’un parcours diplômant. L’apprentissage semble être un levier pour la crise de main-d’œuvre dans le secteur médico-social.

D’autres initiatives ?

La deuxième formation ouverte à la rentrée est le BPJEPS animation sociale, sous la tutelle de la Jeunesse et des Sports, dans le cadre de la formation continue. On a 9 stagiaires qui sont en alternance (critères d’entrée : avoir 200 h de pratique en animation et une attestation de formation aux premiers secours). Les âges vont de 18 ans à 42 ans. C’est un projet que l’on a mené avec le secteur du Couserans. On a à la fois des personnes qui sont déjà en emploi dans des structures spécialisées et qui cherchent à avoir une reconnaissance sur l’animation sociale auprès de personnes fragiles ou handicapées. Mais aussi des structures "tous publics" qui cherchent à qualifier sur l’animation sociale.

Un nouveau partenariat également ?

Oui, depuis septembre nous avons un partenariat avec l’institut Erasme de Toulouse. Ce dernier a ouvert dans les locaux de la MFR la formation de Moniteur Educateur (12 personnes à la rentrée) et l’an prochain ouvrira celle d’éducateur spécialisé.

Maison Familiale et Rurale – 35 av. du Couserans – Tél. 05 61 90 50 84 site : www.mfr-mane.fr

Tag(s) : #3CGS, #Comminges, #Canton de Salies, #Education, #Haute-Garonne, #Jeunesse, #Mane
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :