Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VILLAGES JOYEUX
 
Villages joyeux
Sylvie Le Calvez, directrice de publication

 

Il y a un siècle et demi, les villages comptaient pléthores de métiers. Des paysans, bien sûr, mais aussi des quincailliers, des droguistes, des bourreliers, des couturières, des maréchaux-ferrants, etc. Peu à peu, le tissu commercial et artisanal s’est desserré dans l’espace (passant du centre à la périphérie avec l’automobile) et a perdu de sa diversité.

Et pourtant, depuis quelque trente ans, c’est comme si le balancier était reparti dans l’autre sens. Les reconquêtes de cœur de village sont à l’œuvre et des nouveaux venus développent des activités qui enrichissent l’offre artisanale, commerciale ou culturelle. Ici un horticulteur-fleuriste, là un traiteur bio, une librairie-tartinerie, un café-concert ou un tiers-lieu.

Pour ce dernier, c’est davantage un moyen de travailler en commun, une façon de partager, de recréer des liens qu’une activité en soi. C’est une manière d’exercer son métier de graphiste, de journaliste, d’architecte ou autre en se sentant inclus, épaulé, relié. La plupart des tiers-lieux sont généralement ouverts à l’ensemble de la population.

Cela devient parfois le cœur palpitant de la commune, là où s’inventent des idées nouvelles pour l’avenir du territoire, là où se met en place un groupement d’achat, un service de covoiturage ou une fête annuelle. Car, sans espace de rencontre, et alors que le parvis de l’église ne rassemble plus à la sortie de la messe, il est nécessaire de retrouver des lieux où l’on peut partager, confronter des points de vue, imaginer des projets et s’enthousiasmer.

Les campagnes redeviennent attractives. Plus personne ne peut le nier même si le phénomène est très hétérogène dans l’Hexagone. Ce dont chacun a besoin, là où il vit, ce n’est pas seulement d’infrastructures ou d’un joli décor dont il se lassera sous peu comme d’un objet usé, dépassé, démodé. C’est avant tout de la convivialité, de la fraternité, du « faire-ensemble », qui contribueront à susciter l’envie des habitants de rester vivre au village plus durablement et plus joyeusement.

                                                                                                                                                                                                                                                   Saint Paul le 10 août 2021

Retrouvez cet édito dans le magazine Village de l’automne 2021. Si vous le commandez en ligne, les frais de port sont offerts en France métropolitaine. Le magazine Village ce sont des informations et des initiatives menées dans les territoires. Abonnez-vous et accédez aux archives en ligne.

Texte et photos : Sylvie Le Calvez et Paul Lecolley

Tag(s) : #Agriculture, #Solidarité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :