Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

9 janvier 2015
Charlie Leader

 

LIadghxTqc.png

 

 

 

Saint-Gaudens: une marche prévue samedi à 10h

 départ place J.Jaurès

 


Samedi 10 janvier à 11h à Salies du Salat au Monument aux Morts pour la France


et à 11h30 à Mazeres sur Salat

place de la Mairie

Rassemblement en hommage à Charlie Hebdo.

 

  DSC02117a.jpg

 

L'école primaire à Salies

 

RUGBY


Une minute de silence sera respectée ce week-end, avant le coup d'envoi des matchs de la 16ème journée des championnats de Top 14 et de Pro D2, en hommage aux victimes de l'attentat qui a frappé l'hebdomadaire Charlie Hebdo.


Provale, le syndicat des joueurs professionnels, a annoncé ce vendredi que les joueurs de Top 14 et Pro D2 rendront hommage aux victimes de Charlie Hebdo en portant des tee-shirts où sera écrit dessus ''Nous sommes tous Charlie'' afin d'être ''tous unis pour dire notre colère et notre indignation''.

 

TOULOUSE: Une marche républicaine pour Charlie ce samedi

Publié le 10/01/2015 à 07:41, Mis à jour le 10/01/2015 à 07:52

Fusillade à Charlie Hebdo

Une marche républicaine pour Charlie

Une marche républicaine pour Charlie

Une marche en hommage aux victimes du terrorisme se déroulera aujourd'hui. Des milliers de personnes sont attendues au départ de Jean-Jaurès à 14 h 30.

Toulouse va marcher pour Charlie. Après les rassemblements spontanés de mercredi et jeudi place du Capitole, une marche républicaine se déroulera aujourd'hui. Le rendez-vous est donné à 14 h 30 aux allées Jean-Jaurès (métro Jean Jaurès), pour se diriger vers le monument de la Résistance (allées Frédéric-Mistral), via le boulevard Carnot et le Grand-Rond.

La marche est voulue citoyenne, silencieuse, sans slogans ni banderoles, par les organisateurs. Les affichettes «Je suis Charlie» et autres pancartes en hommage à toutes les victimes des terroristes, devraient en revanche fleurir dans le cortège. Des journalistes brandiront leur carte de presse et leur stylo, en tête de cortège, en hommage à leurs confrères tués.

De très nombreuses associations, communautés religieuses, syndicats, partis politiques, ont appelé à participer à cette manifestation citoyenne. Le maire de Toulouse et de nombreux élus seront présents.

Un temps envisagée, aucune prise de parole ne devrait finalement avoir lieu à l'issue du rassemblement.

Le conseil régional du culte musulman a demandé à ce que lors des prêches d'hier, les imams invitent les fidèles à participer à cette marche républicaine. C'est par exemple ce qu'a fait l'imam de la mosquée El-Salam à Reynerie, ce vendredi en début d'après-midi.

Des personnalités ont également annoncé leur présence. Jean Tirole, le Prix Nobel d'économie, sera présent «à titre personnel et anonyme, comme tout autre citoyen», a-t-il indiqué hier sur son compte Twitter.

«Jean Jaurès a été assassiné en 1914 comme directeur du journal L'Humanité. Cent ans après, c'est Charb, directeur du journal Charlie Hebdo, qui a été victime de la barbarie», a expliqué hier Pierre Lacaze, l'un des organisateurs du rassemblement. «Se rassembler à Jean-Jaurès est donc un symbole fort». L'élu communiste de la ville de Toulouse ajoute : «Le jour et le lieu du départ ont été l'objet de discussions entre de nombreuses organisations et la ville de Toulouse. Un trajet symbolique est proposé, qui permettra à tous de se retrouver dans une manifestation de masse».

«Face au terrorisme, c'est le rassemblement de tous les républicains qui permet d'être forts devant l'expression la plus ignoble de l'obscurantisme et de la barbarie. Notre meilleure arme, c'est l'unité. (...)», ont écrit les dix députés et cinq sénateurs de la Haute-Garonne dans un «appel des parlementaires».

Tous défileront demain dans le cortège. Comme des milliers de citoyens ordinaires.

Cyril Doumergue

 

 

Les Salisiens unis dans l'émotion

Publié le 09/01/2015 à 03:50, Mis à jour le 09/01/2015 à 08:59

Fusillade à Charlie Hebdo - Salies-du-Salat (31)

Les anciens observent la minute de silence demandée par le maire Jean-Pierre Duprat./Photo DDM, Z.G

Les anciens observent la minute de silence demandée par le maire Jean-Pierre Duprat./Photo DDM, Z.G

En ce jeudi, à Salies du Salat, les consignes de recueillement et d'hommage en la mémoire des victimes de Charlie Hebdo, demandées par le chef de l'État, ont été appliquées à la lettre. Drapeaux en berne sur les établissements communaux, minute de silence observée dans les écoles, collège et bâtiments publics, sirène actionnée à midi afin que la population se recueille à l'unisson de tous les Français.

En même temps se déroulait à la salle socioculturelle la journée des Anciens qui réunissait 170 personnes. La minute de recueillement a été observée par tous.

Le maire Jean-Pierre Duprat a ensuite appelé la population à venir rendre hommage aux journalistes de Charlie Hebdo, samedi 10 janvier à 11 heures devant le monument aux Morts pour la France. Les corps constitués seront présents ainsi que les représentants des associations.

La Dépêche du Midi

 

 

  ************************************

 

 

Ils ont assassiné les hommes de plumes, de crayons et de gommes, de claviers, d'encre et de papier avec leurs armes automatiques.

 


Parce que j'écris de temps en temps mes colères et mes révoltes sur mes sites, des amis, ma famille m'ont demandé d'écrire, de réagir. Oui c'est le moins qu'on puisse faire.


Ils ont frappé le siège et la rédaction d'un journal, un journal contestataire, tuant ces icones qu'étaient pour nous ses dessinateurs, rédacteurs, journalistes. Notre patrimoine, nos racines, ma jeunesse.


Ils n'ont pas attaqué des lieux publics, une gendarmerie, une personnalité politique, sachant très bien ce qu'ils faisaient. Des écrivains, des hommes âgés... quelle gloire peuvent'ils en retirer? quelle gloire a t'on à tuer des innocents armés de stylos et de crayons? mettre le feu à ce racisme déjà exacerbé dans notre pays? lever le peuple contre ceux que je ne nommerais pas, car ce ne serait que trop d'honneur à leur faire ? oui faire un savant mélange, faire peur aux gens tout en ne s'en prenant pas aux institutions...


Les mots leur ont fait trop peur, la lâcheté était de mise, il leur a fallu les abattre, ignorant que de leurs dépouilles naitront des milliers de petits Cabus et Wolinski, qu'ils n'enfermeront pas dans leur prison la liberté de penser. Il y aura toujours des Cabus et des Wolinski, il y aura toujours des journaux qui dénonceront les injustices, les affronts, les ignominies, les atteintes aux libertés.... même si.... même si....


les hommes masqués et la plume...


les dessins contre les balles..... quel courage et quelle lâcheté...


ils ont tué une partie de notre jeunesse... mais ils ont ouvert les livres et les journaux à ceux , plus jeunes, qui ne savaient pas ce qu'était Charlie Hebdo, ni qui étaient Cabus (76 ans) et Wolinski (80 ans)... puissent ils plonger dans leurs écrits et leurs dessins et comprendre ce qu'ils représentaient et de quel prix ils ont payé leur liberté de pensée et la notre.


A qui profitent ces crimes? ne tirons pas des conclusions trop hatives... à qui profiteront ces crimes?


pour avoir pendant 30 ans milité à Amnesty International, je ne peux que re-transcrire ces mots de la Déclaration Universelle des droits de l'homme, Article 19:  « Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »

 


Alors on fait quoi? on prend le maquis? on rentre en Résistance? on ressort Combat de la clandestinité? ou on laisse faire? ...

Zoé

 

 

précedent article

 

Tag(s) : #Je suis Charlie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :