Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié le 01/12/2011 08:21 | J.-P. O.

Derby basque. Incident. Lucien s'est excusé et Bayonne ne portera pas plainte contre lui.

August et Marconnet «raccompagnent» Lucien... après que Boyet l'ait mis au sol. /photo AFP
August et Marconnet «raccompagnent» Lucien... après que Boyet l'ait mis au sol. /photo AFP
August et Marconnet «raccompagnent» Lucien... après que Boyet l'ait mis au sol. /photo AFP
 

Qu'est-il donc passé par la tête de Lucien, le père d'Imanol mardi soir ?… Est-ce l'atmosphère électrique du derby qui l'a surexcité? Une surchauffe vaporeuse?…. Un moment d'égarement quoi qu'il en soit… Il a profité du flottement général succédant à l'échauffourée ayant impliqué son rejeton à Marmouyet pour échapper à la vigilance (?) des stadiers et venir frapper le 3e ligne bayonnais. Il a ensuite eu la chance que l'ouvreur de l'Aviron, Boyet, le ceinture et le projette énergiquement au sol… Il aurait pu recevoir, sans préavis, un « colis » définitif, le poing final, d'un avant « adverse »… Hier, une fois l'inévitable « buzz » autour d'un événement inédit à ce niveau en France retombé (On se souvient de la « participation » de quelques spectateurs berjalliens lors d'« effusions » entre le CSBJ et Agen en 2005 mais ils étaient restés derrière la main courante), les esprits se sont apaisés. Lucien a présenté, par communiqué, ses excuses, dans l'ordre: au public, aux deux équipes et à leur staff, à la Ligue, à la Fédération et au monde du rugby en général… « Sous pression, j'ai perdu tout contrôle. Je regrette d'avoir eu un tel comportement ».

Du coup, les dirigeants bayonnais qui voulaient porter plainte contre lui, ont renoncé. Imanol, y est allé de son couplet: «Je me trouve aujourd'hui dans la pire des situations... En 15 ans de carrière, mon père m'a accompagné bien des matches et jamais il ne s'est comporté en contradiction avec les valeurs du rugby». Reste les sanctions « sportives »… Les dirigeants du BO (et ceux de l'Aviron) seront entendus le 14 décembre par la commission de discipline de la Ligue. Le club écopera sans aucun doute d'une amende (entre 4.600 et… 46.000 €), peut-être d'une suspension de terrain (un ou deux matches). Et l'«affaire» prendra place dans le grand-livre des légendes rugbystiques.

Tag(s) : #Rugby Ariège et autres clubs
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :